Casseurs du 1er mai : le grain de sable du quinquennat

DirectLCI
LA POLITIQUE - Interrogé sur l'intervention des forces de l'ordre mardi, le préfet de police de Paris était sur la défensive.

Les violences à Paris, en marge de la manifestation syndicale du 1er mai, ont suscité une polémique sur l'action des pouvoirs publics. A noter que la préfecture de police a publié lundi soir un communiqué mettant en garde contre le risque de débordements, sans pour autant pouvoir empêcher les violences le lendemain. Comment s'explique-t-elle là-dessus ? Quelles en sont les répercussions sur le gouvernement et l'exécutif ?

Ce mercredi 2 mai 2018, Christophe Jakubyszyn, dans sa chronique "La politique", nous parle des violences du 1er mai. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 02/05/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter