CDI de chantier : votre banque pourra-t elle refuser un prêt ? La ministre du Travail veut rassurer

ENTREPRISE - Invitée sur TF1 vendredi, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a assuré que les détenteurs d'un CDI de chantier, contrats prévus dans les ordonnances signées par Emmanuel Macron - ne sont pas pénalisés par les banques lorsqu'ils sollicitent un prêt.

C'est l'une des mesures nouvelles prévues dans les ordonnances signées vendredi par Emmanuel Macron et publiées ce samedi au journal officiel. Le CDI de chantier permet à un chef d’entreprise d’employer un salarié pour toute la durée d’un chantier avant de pouvoir le licencier une fois le chantier terminé. Actuellement, ce type de contrat est majoritairement employé dans le bâtiment. Le gouvernement veut l’étendre à d’autres domaines, comme l’informatique ou l’aéronautique. Mais ce CDI de chantier vaut-il un CDI "classique" ? Invitée du 20h de TF1 vendredi, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a assuré qu'il n'y avait pas de distinction entre "vrai" CDI et CDI de chantier. "C'est un contrat qui va permettre à plus de gens d'avoir un CDI. "

 A la question de savoir si ces contrats permettaient d’obtenir un prêt auprès d’une banque, là aussi la ministre s’est voulue rassurante. "Sur le contrat de travail, il est écrit ‘CDI à durée indéterminée’. Ca s'appelle CDI sur la feuille de paye, et sur le contrat de travail. CEla permet d'aller chercher un logement ce qui n'est pas possible quand on a un CDD". 


Aujourd’hui, la quasi totalité des banques, s’il y a des exceptions on verra avec elles pour le régler, considèrent que c’est un CDI, avait déjà indiqué la ministre il y a quelques jours sur LCI. 

En vidéo

Après la réforme du Code du travail, les autres chantiers qui attendent Muriel Pénicaud

Des CDI de chantier négociés par branches

Selon elle, les CDI de chantier sont préférables à l'enchaînement de CDD ou de missions d'intérim. "On veut permettre aux salariés de pouvoir avoir un contrat à durée indéterminée qui va durer plusieurs années, et bien sûr c’est encadré, donc au lieu d'en détailler les dispositions dans la loi, on va le faire dans la branche parce que ce n’est pas la même chose dans l’informatique, l’aéronautique. S’ils ne se mettent pas d’accord, la loi actuelle s’applique", avait elle d'ailleurs expliqué sur LCI au début du mois de septembre.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet