Ce message que Juppé n’aurait jamais dû laisser sur le portable de Lassalle

Politique

"TU VAS VOIR, JE VAIS T’ÉTONNER" ! Piqué au vif par les critiques de Jean Lassalle bien avant le premier tour de la primaire de la droite, Alain Juppé avait laissé à l’époque un message sur le répondeur du député béarnais dans lequel il refusait d’être comparé à Raymond Barre et Édouard Balladur. Dévoilé dans un film, ce message paraît aujourd’hui particulièrement cocasse.

Au soir du premier tour de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé est tombé de haut. Donné grand favori du scrutin par les sondages, le maire de Bordeaux était plus que confiant sur ses chances de victoire. Trop confiant ? C’est possible…

Quelques mois avant la primaire, le député des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle, avait parié qu’Alain Juppé ne gagnerait pas la primaire. "Alain Juppé n'a pas l'étoffe d'un chef d'État. Il va vivre le destin d'un Barre ou d'un Balladur", avait-il déclaré début 2016 dans une interview au journal La Semaine du Pays Basque

"Un moment que je roule ma bosse"

Alain Juppé avait eu vent de ces critiques et s’était permis de laisser un message sur le répondeur téléphonique de son détracteur.  Un message que le Béarnais a fait écouter aux journalistes Pierre Carles et Philippe Lespinasse, qui vont prochainement sortir un film sur Jean Lassalle.

Dans ce message, on entend le maire de Bordeaux vilipender le député . "Tu devrais réviser tes leçons de politique un peu parce que mon parcours politique ne ressemble, ni à celui de Raymond Barre, ni à celui de Balladur. Moi c’est un peu différent, je te le rappelle ! Ça fait un moment que je roule de ma bosse (…), tu vas voir : je vais t’étonner", lance-t-il. 

Des propos qui font à présent sourire, François Fillon ayant largement battu Alain Juppé au second tour (66,5 contre 33,5%). Comme ses prédécesseurs à Matignon,  Raymond Barre et Edouard Balladur, le maire de Bordeaux ne sera jamais président de la République. 

Quant à Jean Lassalle, il tente actuellement de recueillir les 500 parrainages d'élus nécessaires pour être candidat à l'élection présidentielle.

En vidéo

Jean Lassalle fait pleurer de rire les députés en racontant ses déboires avec le permis

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter