Changements au FN : après avoir consulté ses adhérents, le parti veut l'avis de ses électeurs

Changements au FN : après avoir consulté ses adhérents, le parti veut l'avis de ses électeurs

DirectLCI
MUE - Après avoir consulté sa base à travers 80 questions envoyées à ses adhérents, le Front national compterait aussi interroger ses électeurs, confie un cadre du FN à LCI .

La grande consultation des frontistes se poursuit - et s'élargit. Un cadre du FN a confié mercredi à LCI que le parti de Marine Le Pen, après avoir consulté ses adhérents, souhaite également poser des questions à ses électeurs.


 "Il y a les adhérents, mais il y a aussi les électeurs et eux aussi on veut les entendre dans le cadre de la reconstruction", explique ce frontiste, qui évoque une "consultation de panels d'électeurs". Et de donner quelques détails : "Ils seraient une vingtaine dans une salle. Ça se ferait par région. Simplement. C'est nous qui nous en chargerions, pas une agence extérieure."

"C'est du doigt mouillé, mais on esssaie comprendre les tendances", poursuit-il. Comprendre les frontistes, avant le Congrès qui se tiendra à Lille les 10 et 11 mars 2018 et qui devrait voir Marine Le Pen réélue à la tête du parti. Cette dernière est, à ce jour, la seule candidate, mais avec quel programme compte-t-elle mener ses prochaines campagnes ? Parmi les questions posées aux panels d'électeurs, le cadre frontiste donne un exemple : "Est-ce gênant dans votre famille de dire que vous votez FN ?"


Mais une autre question, très stratégique, a déjà fait couler de l'encre : le parti doit-il changer de nom ? C'est en tout cas ce que souhaite Marine Le Pen. Les 51.000 adhérents se sont déjà prononcés sur ce changement de nom, lors de la consultation qui leur a été envoyée, et qui comprenait 80 questions. Les résultats définitifs n'ont pas été rendus publics, mais le porte-parole du FN Sébastien Chenu et Marine Le Pen elle-même ont affirmé que les adhérents y seraient favorables. 

Plus d'articles

Sur le même sujet