Chômage : Macron se félicite des bons chiffres et tacle Hollande

Chômage : Macron se félicite des bons chiffres et tacle Hollande
Politique

AUTOSATISFACTION - Interrogé sur les bons chiffres du chômage, le président de la République a assuré qu'il s'agissait d'une "très bonne nouvelle". Il a également refusé de lier une possible candidature à la présidentielle avec ces bons résultats, comme l'avait fait son prédécesseur. "Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes", s'est-il moqué.

Ce n'était pas arrivé depuis 2008. Ce jeudi 13 février, l'Insee a révélé que le taux de chômage a nettement baissé, de 0,4 point, au quatrième trimestre 2019 pour s'établir à 8,1% de la population active. Interrogé à ce sujet lors d'une conférence de presse donnée à Saint-Gervais, le président de la République s'en est félicité, tout en adressant un petit tacle à son prédécesseur. "C’est une très bonne nouvelle et il y a cinq ans, avec le taux de croissance qu’on avait en 2019, je ne suis pas sûr qu’on aurait recréé des emplois", a-t-il déclaré. 

Lire aussi

"Avec un taux de croissance qui a été un peu moins bon que ce qu’on escomptait, dans un environnement européen où la croissance est assez atone, en tout cas moins importante qu’on ne le voudrait, je note que la baisse qui a été vécue et observée l’année dernière permet de montrer qu’il y a une efficacité des politiques qui sont conduites", a-t-il ajouté. "Avec les différentes mesures qui ont été prises de flexi-sécurité, de réforme de l’assurance-chômage, d’investissement dans les compétences, avec les mesures prises en faveur de l’apprentissage, de l’alternance, on commence à avoir des résultats."

Je ne vais pas commencer à mettre des conditions de ceci ou de cela."- Emmanuel Macron

Mais "la bataille n'est pas gagnée. Je continue à avoir beaucoup plus d’ambitions que rester à 8%, je vous le confirme. Après, je suis concentré jusqu’au bout et jusqu’au dernier jour, je ne vais pas commencer à mettre des conditions de ceci ou de cela", a-t-il ajouté, en clin d'oeil à François Hollande. 

Déjà, avant de se féliciter de ces bons résultats, Emmanuel Macron s'était moqué de l'ancien Président, qui avait conditionné une candidature pour un second mandat aux chiffres du chômage. A la question de savoir s'il ferait de même, l'actuel chef de l'Etat avait dit, en rigolant : "Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes. Moi j’aime le sport. En sport quand on marque un but, généralement on le célèbre, on dit c’est formidable, tout le monde est content, mais on ne dit pas je ne serai content que si je gagne deux ou trois zéro." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent