Loi alimentation : un amendement relance la guéguerre entre "chocolatine" et "pain au chocolat"

DirectLCI
ASSEMBLEE NATIONALE - Des députés LR ont décidé de déposer un amendement à la loi alimentation afin de faire reconnaître "l'usage courant" de certaines spécialités locales, citant tout particulièrement la chocolatine. De quoi relancer sur les réseaux sociaux le conflit ancestral entre les tenants de cette appellation et ceux qui revendiquent le "pain au chocolat".

La loi "alimentation", dont l'examen débute à l'Assemblée nationale, promet quelques débats savoureux. A commencer par celui, totalement imprévu, que va immanquablement susciter un amendement cosigné par plusieurs députés Les Républicains, dont celui du Lot, Aurélien Pradié. 


Cet amendement propose d'insérer dans le code rural un article additionnel visant à "valoriser l'usage courant d'appellation due à la notoriété publique du produit et de ses qualités reconnues au travers d'une appellation populaire". L'objectif est de "redonner ses lettres de noblesse à de nombreux produits locaux". Dans leur texte, les dix signataires ne donnent qu'un seul exemple : "Le cas d'une viennoiserie dont historiquement le nom a puisé son origine dans la région gasconne, et qui fait la fierté de tout le sud de la France : la chocolatine". 

Sarcasmes

Comme les députés auraient pu s'y attendre, ce petit amendement a brutalement réveillé une querelle ancestrale qui divise douloureusement les Français : les tenants de la "chocolatine" contre ceux du "pain au chocolat". Au-delà des sarcasmes sur l'utilité d'un tel amendement, l'idée des dix députés LR a suscité une pluie de réactions sur les réseaux sociaux, ironiques ou non. 

Les députés feraient-il du "lobbying" pro-chocolatine sur le dos de la loi alimentation ? Pour leur défense, la quasi-totalité de ces parlementaires ne sont pas élus dans le sud-ouest de la France, mais dans des territoires où l'on prononce "pain au chocolat", voire "petit pain au chocolat". Un gage de neutralité sans doute. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter