"Plusieurs centaines de milliers d'emplois" sont-ils non pourvus faute de candidats ?

Le gouvernement va annoncer une nouvelle aide pour les jeunes sans emploi avant l'été 2021.

ACTIVITÉ - Pour défendre un contrôle plus strict des chômeurs, Emmanuel Macron a affirmé mardi qu'il existait en France des "centaines de milliers d'offres d'emploi disponibles sans réponse". Un chiffre trompeur.

Le chef de l'État veut agir "sur tous les fronts" en matière d'emploi. Lors de son allocution ce mardi 9 novembre, Emmanuel Macron a regretté que l'économie "créée des emplois", mais que certains secteurs "peinent à recruter aujourd'hui". Une situation qui "heurte le bon sens", selon ses propres mots, "au moment où trois millions de Français  se trouvent encore au chômage", et que le locataire de l'Élysée veut résoudre en contrôlant plus fermement les chômeurs.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Pôle emploi sera donc chargé de passer "en revue les centaines de milliers d'offres d'emploi disponibles sans réponse, dès les prochaines semaines". Objectif : que "toutes les offres d'emploi soient pourvues". Une stratégie, visant directement les chômeurs, qui n'est pas du goût de certains membres de l'opposition, notamment Sandrine Rousseau. Le lendemain, sur Public Sénat, la candidate vaincue à la primaire des Verts a, au contraire, asséné qu'il y avait "dix fois plus de chômeurs que d'emplois non pourvus". Alors, qui dit vrai ? 

135.000 postes dans l'attente d'un candidat

Un simple clic sur la page d'accueil de Pôle l'emploi, l'établissement chargé de cette question en France, nous apprend qu'il y a plus d'un million d'emplois disponibles en France ce vendredi 12 novembre. Mais les chiffres visibles sur ce compteur ne sont pas nécessairement ceux du nombre d’emplois "vacants". Comme l'expliquait en 2009 un rapport du Centre d'études de l'emploi, ces données ne donnent qu'une "photographie d'un stock d'emplois à pourvoir" à un instant T

Pour se focaliser sur les seules places effectivement disponibles, il faut se tourner vers la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Selon les derniers chiffres de cette branche du ministère du Travail, il y avait au 2ᵉ trimestre de 2021 précisément 264.800 emplois vacants en France. Un niveau loin du million d'offres en ligne, mais qui représente tout de même une progression de 22% par rapport au début d'année. Ces postes, on les trouve principalement dans le tertiaire marchand, dont fait partie la restauration, ainsi que l'industrie et la construction, rappelait Emmanuel Macron lors de son allocution

Seulement, comme nous vous l'expliquions déjà ici, ce chiffre ne doit pas être surinterprété. Car moins de la moitié de ces postes sont réellement inoccupés. "Les emplois dits 'vacants', ou 'postes à pourvoir', sont des postes libres, nouvellement créés ou inoccupés, ou encore occupés et sur le point de se libérer, pour lesquels des démarches actives sont entreprises pour trouver le candidat convenable", précise la Dares. Parmi les centaines de milliers d'emplois, 27% sont des postes fraichement créés et 22% sur le point de se libérer. Et seuls un peu plus de 135.000 postes sont réellement dans l'attente d'un candidat. 

En vidéo

LES VÉRIFICATEURS - "Le chômage baisse, mais les inscrits à Pôle emploi sont plus nombreux", vraiment ?

Malgré tout, ces données statistiques ne peuvent pas permettre de conclure, comme l'a fait Emmanuel Macron, que les employeurs de cette centaine de milliers de postes ont effectivement des difficultés de recrutements. Et pour cause : toujours selon le rapport de 2009 cité plus tôt, le système d'information "ne permet pas de distinguer" à ce jour les offres d'emploi qui trouvent preneur dans des délais normaux de celles qui rencontrent de réelles difficultés de recrutements.

5% des offres ne trouvent pas de candidats

Ceci dit, il est possible de trouver certaines raisons pour expliquer ce qu'on appelle la "tension sur le marché du travail". C'est également la Dares qui les a référencées et publiées en octobre 2020. Parmi les trente métiers les plus "en tension", "la plupart recrutent intensément sur un vivier réduit" observe la direction rattachée au ministère du Travail. Pour "deux tiers d’entre eux", c'est cette seule différence entre offre et demande qui justifie la situation, "les conditions d'emploi" étant jugées "plutôt meilleures que la moyenne"

Ce qui n'est pas le cas pour "environ un tiers" des autres métiers qui peinent le plus à recruter. En ce qui les concerne, la Dares note que ce sont les "conditions de travail contraignantes" qui sont en cause. On peut ainsi prendre l'exemple de la restauration, citée par le chef de l'État lors de son allocution. Tandis que ce travail comprend horaires décalés, week-end et vacances travaillés et heures supplémentaires à volonté, les employés de cette branche se disent insatisfaits de leurs salaires. La moitié d'entre eux gagne moins de 1400 euros net par mois.

Lire aussi

Il ne s'agit donc pas d'offres pour lesquelles les candidatures manqueraient, mais plutôt d'inadéquations entre les chercheurs d'emplois et les recruteurs. Celles-ci peuvent être de nature quantitative - manque de candidats qualifiés - ou qualitatives en raison de conditions de travail moins attractives. D'ailleurs, selon le dernier bilan de Pôle emploi, seules 157.000 offres d'emplois étaient abandonnées en 2018 pour la simple raison qu'il n'y avait pas de candidats. Ce qui représente moins de 5% des 3,2 millions d'offres enregistrées cette année-là. 

Assimiler la totalité des offres d'emploi vacantes à des difficultés de recrutement apparait dès lors abusif. Dans les faits, il y a plutôt bien plus de chômeurs que de places disponibles, comme le rappelait Sandrine Rousseau. Pour quel ratio ? Avec 240.000 emplois pour 2,7 millions de chômeurs longue durée, cela revient en effet à presque dix fois plus de demandeurs que d'offres.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.