Christiane Taubira "mariée" à un "terroriste" : l'intox de Marine Le Pen

Christiane Taubira "mariée" à un "terroriste" : l'intox de Marine Le Pen

Politique
DirectLCI
ATTAQUE – Dans une interview accordée jeudi à Lor'Actu, Marine Le Pen récidive et remet en cause la légitimité de Christiane Taubira au sein du gouvernement. La présidente frontiste accuse même la garde des Sceaux de "prendre des cours de terrorisme".

Pour décrédibiliser un adversaire, tous les coups sont parfois permis. Dans une interview accordée jeudi au site lorrain Lor'Actu , Marine Le Pen réitère des propos déjà tenus le 10 mars dernier, pour remettre en cause la légitimité de la garde des Sceaux.

"Cette ministre de la Justice n’a aucune compétence. Ce n’est pas dans sa formation d’être chargée de la Justice au sein de ce gouvernement", déclare-t-elle à propos de la polémique sur les écoutes de Nicolas Sarkozy. La présidente frontiste en profite pour accuser une nouvelle fois la ministre d'être liée au terrorisme : "Christiane Taubira est contraire à sa fonction républicaine. Elle est mariée à un homme qui a été condamné pour terrorisme. Elle a pris des cours avec lui… ".

Marine Le Pen confond "mari" et "ex-mari"

Mais d'où viennent ces accusations ? L'information sur le passé terroriste du mari de Christiane Taubira a déjà été relayée par de nombreux sites d'extrême droite. Elle s'appuie également sur un entretien accordé par la garde des Sceaux à Paris Match . "Je suis toujours amoureuse de mon mari. Sauf que, dans mon mental, il n'est pas concevable que je revive avec lui", déclarait-elle à l'hebdomadaire.

La ministre évoquait ainsi son passé avec Roland Delannon, ex-leader indépendantiste guyanais avec qui elle a eu quatre enfants. Cet homme a en effet été condamné dans les années 80 à 18 mois de prison (qu'il a purgés à la prison de la Santé à Paris) pour avoir préparé un attentat - qui a échoué - contre une installation pétrolière. Mais, contrairement à ce qu'affirme Marine Le Pen, Roland Delannon, resté vivre en Guyanne, n'est plus marié à Christiane Taubira. Il lui en voudrait d'ailleurs toujours et l'appellerait "Madame Taubira", selon l'Express . Interrogée au Grand Journal de Canal + jeudi, la garde des Sceaux a dit ne "pas avoir de temps à perdre" à porter plainte contre Marine Le Pen.  Une chance pour l'élue frontiste qui aurait bien du mal à prouver "ces cours de terrorisme".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter