Christine Boutin : DSK, les homos, son mariage et... le sexe

Christine Boutin : DSK, les homos, son mariage et... le sexe

DirectLCI
CARNET ROSE - Dans un entretien accordé au magazine Charles, qui intitule son dernier numéro "Sexualité et politique", la très conservatrice Christine Boutin va à confesse, livrant des détails sur sa vie intime.

Christine Boutin qui fait le buzz, c'est n'est pas vraiment une nouveauté. Christine Boutin la "pécheresse", qui livre des détails sur sa vie sexuelle, c'est sans aucun doute plus surprenant. La fondatrice du Parti démocrate-chrétien, et porte-voix emblématique de la Manif pour tous, n'est pas la prude que l'on pensait. Loin s'en faut. Dans un entretien accordé au magazine politique Charles , celle qui a véhiculé pendant des années l'image d'une sainte effarouchée s'évertue, avec plus ou moins de réussite, à briser les clichés. Oui, Christine Boutin aime le sexe et, apparemment, elle aime le faire savoir. Mais elle reste intraitable sur un point : pour elle, l'homosexualité est une "abomination"... Morceaux choisis.

"La sexualité fait partie de la nature"
C'est dit, et on en prend acte. Christine Boutin elle-même l'affirme : la sexualité est bien dans l'ordre des choses. En tout cas, elle la pratique, et elle le déclare sans ambages : "On s'imagine que je suis une bonne femme dans le formol (...) Mais je suis comme tout le monde, j'aime la vie. La sexualité fait partie de la nature humaine. Je ne dis pas: 'Mettez votre ceinture de chasteté!' Bien au contraire."

"L'homosexualité est une abomination"
Rien de nouveau dans cette déclaration. Et dans son développement non plus : si Christine Boutin martèle que l'homosexualité est une "abomination", elle rassure (ou tente de le faire) son lectorat en précisant n'avoir "jamais condamné un homosexuel". "Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné." Et de se défendre de toute homophobie en brandissant, à toutes fins utiles, l'argument éculé de ses "amis homosexuels."

"Qu’est-ce qu’il y a d’extraordinaire à ce que DSK saute une fille ?"
Là aussi, les déclarations ne sont pas vraiment nouvelles, mais elles surprennent toujours : il est en effet rare d'entendre une personnalité politique en défendre une autre d'un bord différent. Mais quand il s'agit d'aborder l'affaire Dominique Strauss-Kahn, Christine Boutin s'emporte, devient même triviale et évoque la théorie du "complot politique" : "Qu’est-ce qu’il y a d’extraordinaire à ce que DSK saute une fille ? Je pense qu’il en a sautées pas mal ! Pourquoi joue-t-on le patron du FMI sur un truc pareil ?" DSK infidèle, DSK à la vertu légère... Et alors ? Rien d'extraordinaire, pour la catholique, toujours prête à pardonner le pécheur.

"Pas de mal à se marier avec son cousin germain"
Séquence émotion enfin, lorsque Christine Boutin évoque son mariage polémique avec son cousin germain. Une union largement commentée et pointée du doigt quand la pourfendeuse du mariage pour tous ne cessait de monter au créneau pour fustiger les unions homosexuelles. Au sujet de ces personnes qui la "blessent", elle dit : "Elles sous-entendent l'inceste. Je ne suis pas quelqu'un d'incestueux". Certes, au regard du droit civil, ce mariage est tout à fait légal et n'est pas considéré comme incestueux. Néanmoins, au regard du droit canonique - dont se revendique l'intéressée - c'est plus compliqué : si l'Eglise peut autoriser, sur dispense, des unions entre personnes cousines à un degré égale ou inférieur à 4, il faut une dérogation papale lorsqu'il s'agit de cousin germain (c'est-à-dire direct). Questionnée sur ce détail, Christine Boutin a toujours esquivé la réponse.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter