Cinq membres pro-Macron, dont Edouard Philippe, exclus par Les Républicains

Cinq membres pro-Macron, dont Edouard Philippe, exclus par Les Républicains

SANCTIONS - Les cinq ministres et responsables "Constructifs" pro-Macron - à commencer par le chef du gouvernement Édouard Philippe -, ont été exclus mardi du parti Les Républicains. Tout s'est joué lors d'un nouveau bureau politique du parti ce mardi.

Les Républicains se séparent de leurs membres trop "Macron compatibles". Les membres du bureau politique ont exclu ce mardi soir le ministre des Comptes publics, Edouard Philippe, le Premier ministre, Gérald Darmanin, le secrétaire d'État à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, le président du groupe UDI-Constructifs à l'Assemblée, Franck Riester, et le député du même groupe, Thierry Solère, étaient visés par la procédure.


Le départ du Premier ministre, qui n'avait pas souhaité s'expliquer devant les instances de LR, a simplement été "acté", ont précisé des  sources à l'AFP.  Parmi les reproches des Républicains aux pro-Macron on retrouve "leur ralliement individuel à la majorité présidentielle", ou  d'avoir "soutenu des candidats contre les candidats" LR aux législatives. Mais aussi, à l'instar de Gérald Darmanin, de s'être présenté sur des listes La République en Marche aux sénatoriales.

En vidéo

Quiproquo chez LR sur l'exclusion des pro-Macrons : Wauquiez s'explique

La semaine dernière, un premier bureau politique s'était tenu mais n'avait pu statuer, faute de quorum. Mardi soir, seule une trentaine de membres sur les 126 que compte le BP se sont déplacés au siège des Républicains (Paris XVe), dont Laurent Wauquiez, Gérard Larcher, Christian Jacob, Bruno Retailleau ou Eric Ciotti. Aucun nombre minimal de participants n'était cette fois-ci requis.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet