"Qu'ils mangent de la brioche" : Marie-Antoinette a-t-elle vraiment prononcé cette phrase, comme l'affirme François Ruffin ?

Politique

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

HISTOIRE - Samedi 24 novembre, sur les Champs-Elysées aux côtés des Gilets jaunes, le député insoumis François Ruffin a comparé Emmanuel Macron à Marie-Antoinette. Lors la Révolution française, cette dernière aurait dit aux Français qui se plaignaient de ne pas pouvoir manger de pain de manger " de la brioche". Mais cette citation est-elle exacte ?

"Macron c’est Marie-Antoinette au moment de la Révolution française. C’est 'Vous n’avez pas de pain, eh bien achetez de la brioche'. Il dit 'Vous n’avez pas de quoi faire le plein de carburant pour une voiture, eh bien achetez-en une neuve'", a déclaré le député La France insoumise François Ruffin samedi dernier aux côtés des Gilets jaunes venus manifester sur les Champs-Elysées. Mais Marie-Antoinette a-t-elle vraiment conseillé aux Français de "manger de la brioche" ? La réponse est non. 

En vidéo

Ruffin : "Je suis là pour Jeanine qui quand elle touche sa retraite le11, est sous l'eau le 15"

Cette citation est en réalité tirée des Confessions, de Jean-Jacques Rousseau, et a été attribuée à tort à la reine. Dans l'imaginaire collectif, Marie-Antoinette aurait prononcé cette phrase le 5 octobre 1789, lorsque les Parisiens sont venus se plaindre de l'augmentation du prix du pain sous les fenêtres du roi et de la reine à Versailles. 


Dans son oeuvre, le philosophe des Lumières, pour railler la déconnexion d’une "grande princesse" avec le peuple qui manque de pain, fait dire à celle-ci :" Qu’ils mangent de la brioche !". Mais jamais Rousseau ne nomme cette "princesse", et cette réplique a été attribuée à tort à Marie-Antoinette. D'ailleurs, Les Confessions ont été rédigées par Rousseau entre 1765 et 1770, alors que la reine avait entre 10 et 15 ans. Le premier tome sera publié en 1782, le second en 1789. Difficile, donc, pour Jean-Jacques Rousseau de s'être inspiré de la reine pour son ouvrage et sa "princesse"...  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter