Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti, une entente impossible ?

Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti,  une entente impossible ?

INIMITIÉS - La révélation d'un violent clash entre le garde des Sceaux et le ministre de l'Intérieur mercredi en préambule du Conseil des ministres prouve une nouvelle fois que les deux hommes aux sensibilités différentes ont beaucoup de mal à s'entendre et à cohabiter au sein du gouvernement.

Leur passe d'armes est-elle si étonnante ? Ce mercredi avant d'entrer en Conseil des ministres, alors que les membres du gouvernement sont réunis dans un salon de l'Elysée et discutent entre eux en attendant le Premier ministre et le Président, le ton monte entre le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Ce dernier reproche au premier d'avoir félicité son ami Xavier Bertrand de son bon score au premier tour des élections régionales dimanche. "C'est de la trahison", lui assène celui qui était candidat à ces élections sur la liste LaREM, éliminée au premier tour.

Gérald Darmanin, candidat aux départementales du Nord, se serait également félicité de son score dans son canton, "six fois mieux que la liste Pietraszewski", et aurait déclaré à Eric Dupond-Moretti : "Commence par gagner une élection !" Ambiance.

Ce n'est pas la première fois que des dissensions entre les deux hommes fuitent, depuis le remaniement de juillet 2020 qui a vu Eric Dupond-Moretti devenir garde des Sceaux, et Gérald Darmanin s'installer à Beauvau. Principalement parce que l'un est de droite, proche de Nicolas Sarkozy, tandis que l'autre penche à gauche. "Nous menons des actions communes, mais nous avons aussi des sensibilités différentes. Il ne va pas se renier, et je ne vais pas me renier. Mais il n'y a pas pour autant deux lignes politiques au sein du gouvernement", avait déclaré Gérald Darmanin au Parisien en septembre 2020, lorsque les deux hommes s'opposaient - déjà - sur le terme "ensauvagement"

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Deux visions différentes des sujets sécuritaires

À cette époque, quand Gérald Darmanin multipliait les sorties sur les sujets sécuritaires, promettait des statistiques mensuelles de la délinquance et annonçait en grande pompe la future loi sur le "séparatisme" tout en regrettant "l'ensauvagement" d'une partie de la société, Eric Dupond-Moretti récusait l'emploi de ce dernier terme, et estimait que le "sentiment d'insécurité" était de l'ordre "du fantasme", affirmant par exemple que la délinquance des mineurs "n'augment[ait] pas"

Plus récemment, Gérald Darmanin s'est rendu à une manifestation de soutien aux forces de l'ordre au cours de laquelle ont été émises de violentes critiques à l'égard de l'institution judiciaire, jugées "indignes" par le ministre de la Justice. Mais les deux hommes avaient alors pris soin de ne pas laisser spéculer sur une nouvelle mésentente, affichant leur complicité sur les réseaux sociaux. L'ancien avocat pénaliste avait publié sur son compte Twitter une photo le montrant en tête-à-tête studieux avec son collègue, surmontée de la légende : "Lutte contre les trafics de drogue, mise en place de procédure pénale numérique, politique de lutte contre les phénomènes de bandes, préparation du Beauvau de la sécurité. Police et Justice travaillent ensemble quotidiennement à Paris, et sur le terrain."

Lire aussi

Cette fois-ci, les deux hommes n'ont pas encore mis en scène de réconciliation. Mais attention à l'image que ces altercations peuvent renvoyer aux Français. En septembre 2020 auprès de LCI, le politologue Stéphane Rozès estimait que dans ce contexte, renforcé par l'incertitude de la crise sanitaire, "il [pouvait] être fâcheux" pour un pouvoir politique souhaitant reprendre la main sur le régalien "que des dissensions puissent apparaître à ce point au grand jour, donnant le sentiment qu'il n'y a pas de vision commune, de cohérence"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.