Classement des ministres les plus riches: Baylet vainqueur (très) à l'aise

Politique
PATRIMOINE - Dans la foulée d'un remaniement ministériel, chaque ministre est prié de passer par la case déclaration de son patrimoine. La Haute Autorité de la Transparence vient de rendre publics ces documents. Des résultats pas dénués de surprises puisque Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales se distingue comme le ministre le plus riche de ce nouveau gouvernement.

Une entrée en fanfare. A peine a-t-il  été promu ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales lors du dernier remaniement gouvernemental en février dernier, que Jean-Michel Baylet fait déjà parler de lui. La raison de ce coup de projecteur : son patrimoine , évalué à plus 6,5 millions d’euros, le hisse à la première place des ministres les plus riches. Laurent Fabius, ancien ministre des Affaires étrangères jusqu’en février dernier, et dont le patrimoine était estimé à 5,2 millions d’euros perd ainsi sa couronne.

Un opulent patrimoine

En consultant de près la déclaration de patrimoine de Jean-Michel Baylet, on voit que le tout nouveau ministre affiche deux maisons, un groupement forestier qu’il a en partie hérité, une locomobile (voiture à vapeur) de 1908, et détient par ailleurs des parts sociales dans le groupe de presse La Dépêche du midi.Un patrimoine opulent, en somme.

Parcours politique

Durant sa carrière politique, la première fortune du gouvernement a multiplié les casquettes. En 1984, Jean-Michel Baylet est nommé secrétaire d’Etat sous la houlette du ministre des affaires étrangères lors du premier mandat présidentiel de François Mitterrand.  Il sera ensuite élu sénateur de Tarn-et-Garonne en 1986 avant de devenir secrétaire d’Etat chargé des Collectivités locales en 1988. Enfin, il occupera la fonction de  président du conseil général du Tarn-et-Garonne de 1985  à 2015. 30 ans de règne pour celui qui fut également la figure du parti radical de gauche de 1996 à février 2016. 

2,5 millions d'euros pour Azoulay

Sur la deuxième marche du podium, deuxième surprise : Audrey Azoulay, elle aussi nommée lors du remaniement le 11 février en remplacement de Fleur Pellerin au ministère de la Culture. Son patrimoine est pour sa part estimé à environ 2,5 millions d’euros. Avec notamment à son actif une belle bâtisse de plus de 600 000 euros.

Fastidieuse vérification

Les nouveaux ministres pourtant désignés il y a presque six mois désormais, la Haute Autorité de la Transparence vient seulement de dévoiler la déclaration de chacun. Un délai qui s’expliquerait par la correction de quelques déclarations comme ce fut le cas notamment pour celle du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, prié de revoir sa copie. Ce dernier s’était déclaré non assujetti à l’ISF, alors qu’en réalité il était soumis à ledit impôt. 

A LIRE AUSSI >> Epinglé par le fisc, Emmanuel Macron "n'est dupe de rien"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter