Claude Guéant se demande où sont les 9000 policiers et gendarmes annoncés par la gauche

DirectLCI
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant conteste la hausse des effectifs de la police avancée par Bernard Cazeneuve.

Yves Calvi : "Bernard Cazeneuve vous accuse d’avoir diminué les effectifs de la police."

Claude Guéant : "Je l’entendais à l’instant et je suis heureux de pouvoir dire un certain nombre de vérités à ce propos parce que je dois dire que la propagande gouvernementale à cet égard est proprement insupportable. Je dois vous dire qu’elle est d’ailleurs relayer sur fond de primaire de la droite par certains ténors de la droite aussi. Je voudrais rétablir la vérité : qu’a fait le parti socialiste qui est au gouvernement depuis 2012 pour renforcer les effectifs de sécurité puisque tout le monde, tous les ténors, le Président, le Premier Ministre, M. Cazeneuve nous disent : 'On a accru les effectifs de 9.000 fonctionnaires et militaires.' ?" 

Le PS n’était pas sur une tendance de renforcement des effectifs, il était sur une tendance de diminutionClaude Guéant

"Je me réfère à la cour des comptes qui, en 2015, nous a indiqué que par rapport à 2012 les effectifs de policiers et de gendarmes avaient diminué de 2000 personnes, à quelques unités près. En 2015, ça s’est un tout petit peu amélioré puisqu’il y a eu 390 créations de postes. On est loin des 9.000 et je dois dire que les effectifs qui ont été effectivement annoncés, inscrits en loi de finances ne l’ont été qu’après les attentats que nous avons eu à déplorer en 2015 en France. Donc il est clair que le PS n’était pas sur une tendance de renforcement des effectifs, il était sur une tendance de diminution."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter