Climat, Syrie, Irak, anti-terrorisme... : Hollande va parler "franchement" à Trump au téléphone ce vendredi

ALLO DONALD - Le chef de l'État a annoncé qu’il s’entretiendrait ce vendredi par téléphone avec le futur président américain Donald Trump. "Mon devoir, c'est de faire que nous ayons des relations, les meilleures, mais sur la base de la franchise et de la clarté", explique-t-il.

François Hollande a indiqué ce vendredi matin sur France 2 qu'il s'entretiendrait au téléphone dans la journée avec le président américain élu, Donald Trump. Le chef de l’État, qui avait estimé mercredi que l'élection de 45e président des Etats-Unis ouvrait une "période d'incertitude", a insisté ce vendredi sur le fait que les Etats-Unis et la France cultivaient une "amitié longue".


"Je n'oublie pas aussi ce qu'était la solidarité du peuple américain quand nous avons été frappés le 13 novembre, mais aussi en janvier après Charlie-Hebdo et l'Hyper Cacher et le 14 juillet. A chaque fois, le peuple américain a été à nos côtés, nos deux peuples sont très liés", a fait valoir François Hollande.


"Donald Trump vient d'être élu, mon devoir c'est de faire que nous ayons des relations, les meilleures, mais sur la base de la franchise et de la clarté", a-t-il expliqué, citant les dossiers de l'antiterrorisme, de l'Ukraine, de la Syrie et de l'Irak. "J'aurai à clarifier et faire clarifier des positions, nous devons nous parler franchement", a aussi affirmé.


Il a aussi souhaité connaître la position du nouveau président américain sur l'accord international sur le climat conclu à Paris, que Donald Trump, grand défenseur des énergies fossiles, a promis de "torpiller" pendant la campagne.

En vidéo

JT 13H - "Les félicitations du bout des lèvres" de Hollande à Trump

En vidéo

PORTRAIT - Qui est vraiment Donald Trump ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter