Comment Jean-Luc Mélenchon est devenu une superstar de Youtube

Politique
DirectLCI
BONNE RENTRÉE - Jean-Luc Mélenchon a fait sensation en devenant le premier politique français de YouTube en parvenant à réunir, sur sa chaîne, plus de 150.000 abonnés. La plate-forme vidéo est en effet devenue un rouage incontournable de la communication du candidat de "La France Insoumise", qui a su en comprendre les codes. Un début d'année qui sourit au député, à quatre mois du scrutin.

Jean-Luc Mélenchon a tout bon. Non seulement le député européen est en passe de réunir les 500 signatures nécessaires pour officialiser sa candidature à la présidentielle, mais il jouit ces derniers temps d’une popularité indéniable. La raison ? Une campagne qui, pour l’heure, prend des allures de sans-faute. Que cela soit sur le terrain, sur les réseaux sociaux ou dans les intentions de vote, force est de constater que Jean-Luc Mélenchon a pris de l’ampleur depuis 2012. Et son utilisation pertinente des réseaux sociaux – et surtout de YouTube – n’y est pas pour rien.

150.000 abonnés

Pour preuve, il n’est autre que le premier youtubeur politique de France, cumulant plus de 150.000 abonnés sur sa chaîne "Place au peuple"… alors qu’il n’en comptait que 30.000 en octobre ! C’est plus que Donald Trump (104.000), plus qu’Hillary Clinton (134.000), et en moyenne dix fois plus que ses concurrents. Preuve de cette popularité numérique, en décembre dernier, Jean-Luc Mélenchon a par exemple engrangé quatre fois plus d’abonnés que la célèbre youtubeuse EnjoyPhoenix.  


Dans ses émissions publiées en ligne, le député s’adresse particulièrement aux jeunes et ce n’est pas un hasard. Il s’agit de la catégorie de la population qui vote le moins… et qui représente donc la plus grosse réserve de voix. Une approche qui n’est pas sans rappeler celle de Bernie Sanders, candidat malheureux des primaires démocrates outre-Atlantique, très prisé de la jeunesse. 

La "méthode Sanders"

Et l’analogie ne s’arrête pas là. Pour l’aider à occuper le terrain sur Internet et pour conquérir les plus jeunes, les équipes du député européen sont allées jusqu’à rencontrer celles de Bernie Sanders. Une rencontre qui a visiblement porté ses fruits puisque la méthode "Sanders" n’a pas tardé à être appliquée par le candidat. Pour preuve : leurs sites Internet se ressemblent, la charte est presque la même, et les techniques pour s’adresser aux internautes se répondent elles aussi. Mais si Jean-Luc Mélenchon n’est pas le seul politique – loin s’en faut – à utiliser Internet, il est probablement celui qui en comprend le mieux les codes : à l’instar des autres célèbres youtubeurs, le candidat ne manque jamais de remercier ses abonnés à chaque nouveau pallier de fidèles franchis, à les inviter à s’abonner à sa page ou encore en teasant ses prochaines interventions. 


L’homme, qui n’était pas franchement connu pour sa communication jusqu’ici, s’est ainsi mué avec succès en homme du net. Ses vœux pour l’année 2017 sont d’ailleurs retransmis en direct via streaming. Si le fond n’a pas évolué, la forme, elle, n’a donc plus rien à voir… et ça marche. De quoi aborder sereinement les quatre mois de campagne qui arrivent avant l’échéance du premier tour pour, peut-être, créer la surprise dans les urnes… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter