Comment Louis Aliot, numéro 2 du FN, a fait préfacer son livre par Boutros Boutros-Ghali

Comment Louis Aliot, numéro 2 du FN, a fait préfacer son livre par Boutros Boutros-Ghali

DirectLCI
FRONT NATIONAL - L'ancien secrétaire général de l'ONU Boutros Boutros-Ghali signe la préface d'un livre du vice-président du Front national, Louis Aliot, à paraître en mars. Metronews a voulu en savoir un peu plus sur cette collaboration inattendue et a contacté le compagnon de Marine Le Pen.

Louis Aliot n'est pas peu fier. Le vice-président du Front national et candidat aux municipales de Perpignan a décroché une préface de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Boutros Boutros-Ghali, pour son prochain livre à paraître en mars : "Les présidents français et l'Europe", "chronique de l'abandon progressif de la souveraineté française". L'information, révélée par Le Figaro le 30 janvier, peut surprendre : que vient faire l'ancien ministre des Affaires étrangères égyptien sous Sadate et Moubarak dans le rayon "essai" du parti d'extrême droite français ?

Contacté par metronews, le numéro deux du Front national nous explique avoir été mis en contact avec l'ex-secrétaire général de l'ONU "par l'intermédiaire d'un confrère avocat au barreau de Paris, Elie Hatem". Sur son site Internet , ce dernier se présente comme "un militant pour les valeurs patriotiques et nationales identitaires" faisant notamment partie du mouvement de l' Action Française . "Il m'a dit que c’était le genre de livre que je devais lui présenter pour le préfacer. Boutros-Ghali avait été son directeur de thèse, il le connaissait bien", ajoute Louis Aliot. "Nous nous sommes rencontrés la semaine dernière et téléphonés plusieurs fois, il a vite été d'accord".

"Une promotion non-négligeable"

Pour Louis Aliot, également compagnon de Marine Le Pen, cette préface apparaît comme un beau coup de com'. Il le reconnaît, "la promotion n'est pas négligeable". Mais il préfère y voir avant tout "une reconnaissance de (son) travail", même si l'homme est "beaucoup moins souverainiste que je le suis". Boutros Boutros-Ghali, qui fut aussi le premier secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie, ne cache en effet pas son intérêt pour la question de la souveraineté française. Dans son texte, que Le Figaro a pu lire, il indique ne pas partager les "idées politiques voire la stricte orthodoxie souverainiste vers laquelle cet ouvrage est orienté", mais reconnaît "la rigueur scientifique" de l'ouvrage.

Quant au fait que l'auteur du livre soit un membre du Front national , "cela n'a pas du tout été un obstacle" pour Boutros-Ghali, souligne Louis Aliot, pour qui le geste de l'ancien homme d'Etat égyptien "était une manière pour lui de montrer son attachement au pluralisme politique, à la diversité des opinions".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter