Comment Sarkozy impose ses thèmes dans le débat politique

DirectLCI
ACTION-RÉACTION - "Dès que l’on devient français, nos ancêtres sont gaulois." La phrase de Nicolas Sarkozy, prononcée ce mardi lors d'un meeting, a provoqué de nombreuses réactions, souvent désapprobatrices. Mais une fois encore, c'est le candidat à la primaire des Républicains qui dicte le débat, dans son intérêt.

Loi anti-burkini, limitation du regroupement familial, rétention préventive des fichés-S, sous-entendu climatosceptique... La liste des récentes sorties polémiques de Nicolas Sarkozy est longue. Et laisse entrevoir la stratégie du candidat à la primaire des Républicains pour saturer l'espace médiatique. 

L'action pour lui, la réaction pour les autres

En poussant le débat dans des contrées toujours plus polémiques, Nicolas Sarkozy force ses adversaires, et en premier lieu Alain Juppé, à réagir. Et ça marche. Le principal concurrent de l'ancien président a régulièrement répondu aux propos polémiques de ce dernier, quitte à rentrer dans son jeu.

En étant l'initiateur de toutes ses séquences politico-méditiques, Nicolas Sarkozy veut se montrer en homme d'action et, par effet de miroir, faire apparaître les autres commes des hommes ou des femmes de réaction.  Même son ennemi juré, François Hollande, se voit contraint de réagir à son prédécesseur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter