Condamnation de Monsanto : Nicolas Hulot lance la "guerre" contre les pesticides

GLYPHOSATE - La sévère condamnation de Monsanto aux Etats-Unis, vendredi 10 août, a fait réagir notre ministre de la Transition écologique. Il annonce le début d'une guerre contre les pesticides.

Le 10 août 2018, le géant américain de l'agrochimie Monsanto a été condamné à verser près de 290 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer attribué à son exposition au glyphosate. Après ce jugement, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, appelle à mener une guerre contre les pesticides. D'après lui, le cas Monsanto pourrait "ouvrir les yeux à certains responsables qui s'obstinent à nier les intentions cachées de Bayer".


Emmanuel Macron, qui s'est engagé à faire disparaître progressivement le glyphosate des champs français, se donne trois ans pour trouver une alternative au produit. Un délai jugé trop long par les écologistes. Son utilisation a été interdite dans les espaces publics en janvier 2017, et sa vente doit prendre fin en 2019. A côté de ça, deux agriculteurs sur trois l'utilisent encore régulièrement. Si le glyphosate a été classé cancérigène probable depuis 2015 par l'OMS, le président de Bayer France, nouveau propriétaire de Monsanto, assure qu'il n'est pas dangereux.



Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 12/08/2018 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 12 août 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter