Conférence de presse de Hollande : "C'était la moins réussie"

Conférence de presse de Hollande : "C'était la moins réussie"

INTERVIEW – Malgré son impopularité record, le chef de l'Etat a rappelé qu'il ne changerait pas de cap politique lors de sa quatrième conférence de presse donnée à l'Elysée jeudi. Pour metronews, le spécialiste de la communication politique, Philippe Moreau-Chevrolet, revient sur la prestation du Président.

Comment avez-vous trouvé François Hollande lors de cette quatrième conférence de presse ?
C'était sa conférence de presse la moins réussie. Il n'était pas en grande forme, ce qui se comprend vu les circonstances actuelles. Il a été à l'aise sur les questions internationales, mais il a fui les autres questions. Il a semblé se dégager des coups notamment lorsqu'il a été interpellé sur son ex-compagne Valérie Trierweiler. Sur les questions de politique intérieure, comme sur la fiscalité, il est resté imprécis, donnant l'impression de rattraper les propres contradictions de son gouvernement.

L'Elysée avait annoncé un Président plus proche des Français et moins technique, a-t-il réussi ce pari ?
Non, c'est raté. Il a fait un effort pour avoir un langage plus émotionnel, mais, tout en s'excusant, il est resté très technique sur la fiscalité. Il a ensuite semblé être dans l'auto-justification, ce que les Français ne peuvent pas forcément comprendre.

Le Président a été interrogé sur l'image très défavorable qu'il avait suscitée en refusant de s'abriter de la pluie lors de son discours sur l'Île de Sein . Que pensez-vous de sa réponse ?
Déjà, je pense que cette question était légitime car l'image a choqué beaucoup de Français . Mais sa réponse a été surréaliste. Contrairement à ce qu'il a tenté de justifier, un Président ne peut pas prendre la décision de sortir sous la pluie dans une telle situation. Et en justifiant cela, comme en esquivant la question sur l'ex-Première dame, il reste dans le déni de réalité alors que cela interpelle l'opinion.

Quel regard portez-vous sur cet exercice présidentiel ?
J'ai d'abord constaté que les journalistes ont été durs, ils ne l'ont pas épargné alors que François Hollande minimisait en permanence. Il est resté sur sa ligne "j'ai le temps pour moi" en n'excluant pas d'être candidat en 2017. Il y a vraiment l'idée que rien ne l'affecte.

Il a pourtant fait part de son ressenti en soulignant la dureté d'être chef d'Etat...
Oui, mais cela ne suffit pas. Et d'ailleurs cette psychanalyse en direct, cette introspection qu'il fait de lui, restera sa marque de fabrique. Je n'imagine pas Chirac, Mitterrand ou Sarkozy faire cela. Avec François Hollande, cela traduit une idée de solitude, voire d'enfermement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.