Confinement : Castex s'emporte contre ceux qui "appellent les maires à violer les lois"

Confinement : Castex s'emporte contre ceux qui "appellent les maires à violer les lois"

QAG - A l'Assemblée nationale, Jean Castex a regretté que certains appellent "les maires, serviteurs de la République, à violer les lois de la République" en prenant des arrêtés pour maintenir ouverts les commerces non-essentiels.

Il demande aux élus de faire preuve de responsabilité et d'unité. Ce mardi 3 octobre lors des questions au gouvernement, dans une attaque visant la président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, le Premier ministre s'est emporté contre ceux qui appellent les maires à "violer les règles de la République" en prenant des arrêtés pour rouvrir les commerces. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Lire aussi

"Vous ayez envoyé une demande aux adhérents de votre famille, aux maires, une demande leur demandant vivement de prendre des arrêtés pour s’opposer aux mesures d’urgence face à cette crise sanitaire", a débuté Jean Castex. "Quand la situation exige des mesures courageuses et nécessaires, quand la République est confrontée à la plus grave crise sanitaire qu’elle ait subie depuis des décennies, on n’appelle pas les maires, serviteurs de la République, à violer les lois de la République, ça n’est pas possible", a poursuivi le chef du gouvernement.

Malgré tout selon Jean Castex, "les maires sont des gens responsables" puisque "seuls 71 d’entre eux ont pris un arrêté, 16 l’ont retiré, 55 l’ont maintenu aux chiffres d’hier, sur 36.000 maires".

Le torchon brûle depuis des jours entre le gouvernement, l'opposition et les élus locaux autour de la question de l'ouverture des commerces non-essentiels. Dimanche déjà, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait fustigé "la poignée de maires irresponsables qui prennent des arrêtés contraires aux décisions prises par l'Etat pour protéger la sécurité sanitaire des Français". 

En vidéo

Le maire d'un village du Tarn a rouvert les salles de sport et les lieux de culture

Un reconfinement généralisé qui ne passe pas

  

Alors qu'Emmanuel Macron avait fait du dialogue avec les élus locaux une condition de réussite du déconfinement, ces dernier ne comprennent pas que cette fois-ci le président de la République ait décidé d'appliquer le reconfinement de façon uniforme sur tout le territoire, sans discussion préalable, sans distinctions selon les territoires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter