Confinement : des fermetures de commerces "non essentiels" contestées, les maires montent au créneau

Frédéric Soulier, maire de Brive-la-Gaillarde explique pourquoi ils défend les petits commerces

ÉCONOMIE - Les maires de plusieurs communes prennent des arrêtés pour tenter d'obtenir la réouverture de leurs commerces fermés à cause du confinement.

"Puisque l'on peut acheter des livres à peu près partout sauf en librairie, je prendrai demain un arrêté municipal pour autoriser les librairies dijonnaise à rester ouvertes si elles le souhaitent." En fin d'après-midi, François Rebsamen a prévenu qu'il allait autoriser la réouverture des librairies dans sa commune. Le maire (PS) de Dijon rejoint un mouvement de plusieurs élus qui s'opposent à la fermeture de certains commerces dits "non essentiels"

À Châlons-sur-Saône, Beaune, Aubusson, Brive-la-Gaillarde ou Perpignan aussi des arrêtés sont pris pour permettre à divers commerçants de reprendre leur activité, à contrecourant de la volonté de l'exécutif. Visées notamment : les plateformes de vente en ligne.

Toute l'info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

"Incompréhension"

Le maire (LR) de Migennes, François Boucher, parmi les premiers à dégainer, y voit une compensation à la "rupture d'égalité de traitement" entre la grande distribution et les petits commerces de centre-ville, pointant que "les rayons non-alimentaires et non-essentiels des supermarchés et des hypermarchés ne sont pas fermés"

Mais dans l'Yonne comme dans la Manche ou de Saône-et-Loire, plusieurs préfectures ont très vite demandé aux maires en question de retirer leur arrêté "illégal" car en contradiction avec le décret fixant le reconfinement, de "de portée générale" et s'appliquant "à l'ensemble du territoire"

Concernant l'arrêté pris par Véronique Besse et autorisant la réouverture des commerces non-alimentaires de sa commune, le Préfet de Vendée a fait savoir, ce samedi 31 octobre, qu'il saisissait le tribunal administratif afin de demander son annulation. 

Lire aussi

Sur un autre terrain, l'Association des maires de France présidée par François Baroin (LR) a publié un communiqué pour faire part de son  "incompréhension" face aux "mesures de fermeture qui frappent certains commerces", demandant au gouvernement de "revoir rapidement" la définition de commerces essentiels. 

Des députés UDI et LaREM ont, eux, fait parvenir une lettre au Premier ministre pour dénoncer "une distorsion de concurrence" et appeler à la réouverture des commerces ou, à défaut, à une participation des grandes surfaces et des plateformes numériques "au fonds de solidarité" visant à aider les entreprises en difficulté. 

Ce vendredi, les ministres de l'Économie, Bruno Le Maire, et de la Culture, Roselyne Bachelot, ont rencontré les représentants de la filière du livre et de la grande distribution. Une réunion à l'issue de laquelle a été convenu que les "rayons livres et culture des grandes surfaces alimentaires et spécialisées seraient momentanément fermés" par "soucis d'équité". 

Mécontente elle aussi; la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l'enfant s'est engouffré dans la brèche en déposant un référé pour obtenir l'interdiction provisoire de la vente des jouets dans les grandes surfaces. 

À moins de deux mois des fêtes de fin d'année, période clé pour le chiffre d'affaires, l'enjeu est crucial. La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) estime que les commerces de proximité contraints de fermer durant le confinement étaient "en danger de mort" malgré les aides gouvernementales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

EN DIRECT - Confinement assoupli : "On peut avoir confiance dans la capacité de rebond de notre économie", déclare Elisabeth Borne

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Lire et commenter