"Appel à la prière" des mosquées : Castaner et le CFCM dénoncent la polémique initiée par Marine Le Pen

"Appel à la prière" des mosquées : Castaner et le CFCM dénoncent la polémique initiée par Marine Le Pen
Politique

POLEMIQUE - Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le Conseil français du culte musulman (CFCM) ont répondu, ce lundi 6 avril 2020, à Marine Le Pen ayant accusé des mosquées de profiter du confinement pour faire retentir leur appel à la prière.

En ces temps de coronavirus, Marine Le Pen dénonce les appels à la prière islamique. "Depuis quelque temps, un certain nombre de mosquées profitent des consignes de confinement et de l’accaparement des forces de sécurité pour faire retentir dans l’espace public par haut-parleurs l’appel du muezzin à la prière islamique", avait écrit la présidente du Rassemblement national, ce samedi 4 avril,  dans une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur, transmise à la presse. Elle citait les mosquées de Lyon et Valentigney (Doubs).

"À ce jour, toutes les mosquées ont fermé", lui répond Christophe Castaner ce lundi dans une lettre révélée par l'AFP, "cependant certains responsables de mosquées, très peu nombreux, ont souhaité lancer des appels à prier chez soi ou, à 20 h, à exprimer leur solidarité avec les personnels hospitaliers. Au-delà des polémiques, qui appartiennent à ceux qui veulent les faire vivre, il a été expressément demandé à ces responsables de trouver d’autres formes d’expression de leur solidarité et de cesser ces initiatives", a-il écrit. 

Lire aussi

"Une campagne politico-politicienne aussi absurde qu’incompréhensible"

Dans un communiqué, ce lundi 6 avril, le président du CFCM Mohammed Moussaoui dénonce une campagne politico-politicienne aussi absurde qu’incompréhensible contre les musulmans de France : "À Lyon, souligne le CFCM, il s’agissait de s’associer à une réunion interreligieuse à l’occasion de la fête de l’Annonciation le 25 mars et au même moment, la Conférence des évêques de France a fait savoir que toutes les cloches des églises de France allaient sonner pendant 10 minutes […] en solidarité avec notre Nation tout entière."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

Christophe Castaner évoque aussi des images trompeuses, assurant que l’extrait de Valentigney est issu d’une vidéo d’appel à la prière à l’intérieur d’un appartement situé à plusieurs centaines de mètres de la mosquée. 

"Le cas de Valentigney est très révélateur de l’instrumentalisation que la présidente du RN en fait. La vidéo qu’elle y signale, dont le son venait de l’intérieur d’un appartement privé, a été tournée depuis un étage d’une tour qui n’avait rien avec la mosquée de Valentigney", ajoute Mohammed Moussaoui, citant les propos du maire de la ville Philippe Gautier, sur le site d’une chaîne de télévision locale, qui s’est insurgé contre cette instrumentalisation : "Il n’y a pas eu d’appel à la prière, dans aucune des deux mosquées de ma cité… Il faut savoir raison garder et ne pas mettre d’huile sur le feu. Rajouter du chaos au chaos, c’est de l’inconscience", conclut-il, appelant à "barrer la route aux adeptes de la haine et de la division".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent