Confinement, vacances et couvre-feu avancés : que proposent les élus de Moselle pour freiner l'épidémie ?

Confinement, vacances et couvre-feu avancés : que proposent les élus de Moselle pour freiner l'épidémie ?

VIRUS - Alors que la situation épidémique inquiète en Moselle et qu'Olivier Véran se rend sur place, les élus locaux formulent des propositions pour casser la propagation du virus. S'ils sont d'accord pour avancer les vacances scolaires, ils sont divisés sur un reconfinement local.

La situation est alarmante en Moselle. Le ministre de la Santé Olivier Véran se rend dans le département ce vendredi après-midi pour "évaluer la situation, échanger avec l'ensemble des élus du territoire, les acteurs de santé, le préfet, les responsables de l'agence régionale de Santé, et mener une concertation afin d'anticiper les réponses qu'il nous faudra trouver collectivement". Ce matin sur Europe 1, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué que le gouvernement "n'exclu[ai]t pas" de procéder à un reconfinement local si nécessaire.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

C'est la solution réclamée par le maire (LR) de Metz François Grosdidier. "Il faut des mesures appropriées aux territoires", demandait-il dès jeudi soir sur franceinfo, plaidant pour un "confinement limité dans l'espace et dans le temps mais qui soit fort et qui touche les scolaires". Ce vendredi matin sur BFMTV, il a d'ailleurs indiqué que "le préfet s'apprêterait à annoncer une avancée des vacances scolaires", censées débuter le samedi 20 février prochain. 

Le reconfinement ne fait pas l'unanimité

Selon les informations de LCI, c'est sur cette option que se seraient entendus les élus locaux, jeudi soir, lors d'une réunion avec l'ARS et le préfet de Moselle. L'avancée des vacances scolaires divise moins qu'un reconfinement local, qui aurait des conséquences économiques catastrophiques, notamment sur le Luxembourg, où vont travailler chaque jour 100.000 Mosellans.  

Lire aussi

Cette option n'a pas les faveurs du président du département Patrick Weiten (UDI). "Je ne suis pas convaincu que le confinement total donne des résultats définitifs parce qu'on sait que par ce brassage de population et de transit l'infection continuera à venir de l'extérieur", a-t-il déclaré ce vendredi sur BFMTV. Il a estimé qu'il était préférable d'"aller vers une gradation des mesures", évoquant un couvre-feu avancé à 16h le week-end. Le président de la région Grand Est Jean Rottner (LR) se montre lui aussi prudent. Sur Twitter il se demande s'il faut "anticiper les congés" ou "confiner le week-end". "La Moselle a déjà beaucoup souffert il y a un an. Prenons les bonnes décisions !"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.