Congrès de Versailles : Macron épingle la presse et appelle "à en finir avec la recherche incessante du scandale"

CONGRÈS - Emmanuel Macron a visé, dans son discours devant le Congrès ce lundi 3 juillet, les pratiques des médias, en les enjoignant à cesser "la recherche incessante du scandale".

Dans son discours devant le Congrès, ce lundi 3 juillet, Emmanuel Macron s'en est pris aux pratiques de la presse et en particulier à la "recherche incessante du scandale". Il a ainsi déclaré :  "Oui, nous voulons une société de la confiance. Pour cela, une loi ne suffit pas. C'est un comportement de chaque jour. Mais nous voulons aussi cette confiance parce que la société de la délation et du soupçon généralisés, qui était jusque-là la conséquence de l'impunité de quelques puissants, ne nous plaît pas davantage. La loi du gouvernement sera votée, je n'en doute pas. Mais après qu'elle l'aura été, j'appelle à la retenue, à en finir avec cette recherche incessante du scandale, avec le viol permanent de la présomption d'innocence, avec cette chasse à l'homme où parfois les réputations sont détruites, et où la reconnaissance de l'innocence, des mois, des années plus tard, ne fait pas le dixième du bruit qu'avait fait la mise en accusation initiale. Cette frénésie est indigne de nous et des principes de la République."

"Ne pas affaiblir" Muriel Penicaud

Une offensive qui intervient quelques jours après une sortie remarquée de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. Le 28 juin dernier, il avait ainsi demandé aux médias de "ne pas chercher à affaibli" la ministre du Travail Muriel Penicaud, visée par une enquête judiciaire. La raison invoquée ? "Nous sommes dans un moment important pour la réforme du travail". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter