Contestation de la réforme du Code du Travail : "Chacun son créneau", lance Martinez à Mélenchon

SOCIAL - Invité ce lundi sur LCI, le leader de la CGT, Philippe Martinez a dit espérer "un rassemblement très large le 12 septembre" pour dénoncer les ordonnances du gouvernement. Il confirme également le choix de son syndicat de ne pas manifester avec Jean-Luc Mélenchon le 23.

Elles ont beau toutes les deux s’opposer à la réforme du Code du travail, la CGT et la France insoumise refusent (pour l’heure ?) de s’allier sur le sujet. Alors que le syndicat défilera le 12 septembre contre les ordonnances gouvernementales, dont le contenu sera dévoilé ce jeudi, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon manifestera lui le 23 septembre. Sans la CGT.


Philippe Martinez, le patron de l'organisation, a en effet confirmé ce lundi matin sur LCI le choix de son syndicat de ne participer à la marche de la France insoumise. "Il ne faut pas se marcher sur les pieds et que chacun soit bien dans son créneau pour faire en sorte que les mobilisations soient les plus larges", a déclaré le leader cégétiste.


Il n'a toutefois pas détaillé les raisons de son choix. "On a appelé à riposter contre cette réforme dès début juillet. On est dans un processus de mobilisation sur des questions sociales, c'est le rôle d'un syndicat", a simplement précisé Philippe Martinez, rejetant la thèse du conflit d’égo entre lui et Jean-Luc Mélenchon.

En vidéo

Martinez et Mélenchon ne manifesteront pas ensemble contre la réforme du Code du travail : "Il faut que chacun soit bien dans son créneau"

Vous pouvez revoir l’intégralité de l’interview de Philippe Martinez dans la vidéo en haut de l'article.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter