Coronavirus : Bernard Kouchner déplore sur LCI l'absence d'une "Europe de la santé"

Coronavirus : Bernard Kouchner déplore sur LCI l'absence d'une "Europe de la santé"
Politique

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

MUNICIPALES - Invité politique d'Elizabeth Martichoux ce mercredi 11 mars, l'ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner appelle à "tirer les leçons des manques criants" de l'Europe face à la propagation du coronavirus. Pour l'ex-député européen, il a "une nécessité" de mettre en place une "Europe de la santé" pour le futur.

"L'Europe n'existe pas dans ce domaine". C'est le constat dressé par Bernard Kouchner, invité de LCI ce mercredi 11 mars. Alors que le coronavirus se diffuse très largement sur le sol européen, notamment en Italie, principal foyer de l'épidémie avec 631 morts selon un dernier bilan, l'ancien ministre de la Santé de François Mitterrand (1992-1993) et Jacques Chirac (2001-2002) déplore la façon dont l'Europe fait face à cette crise. "Or, l'Europe est atteinte dans presque tous les pays. Il faudra qu'un jour existe une Europe de la santé", martèle l'ex-député européen. "Si elle n'existe pas, on ne pourra pas préparer la prochaine crise. Et il y aura des réponses nationales comme il y en a maintenant. Ce serait plus efficace d'en avoir une."

En Europe, la santé publique relève par principe de la compétence interne des États membres. Chaque pays établit donc ses propres normes en matière sanitaire, de protection sociale ou encore de vaccination. L'action de l'Union européenne complète les politiques nationales. Selon l'article 168 du traité de fonctionnement (TFUE), l'UE doit, outre "favoriser la coopération" avec les États tiers, "encourager la coopération" entre les États membres et la "coordination" de leurs politiques et systèmes sanitaires. Mais "la médecine n'est pas dans les traités", regrette Bernard Kouchner, selon qui "il faut tirer la leçon de ces manques criants, faire qu'on ait une confiance plus forte et évidente dans les mécanismes de l'Europe de protection." 

Lire aussi

Le gouvernement se conduit bien, c'est bien fait- Bernard KOUCHNER, ancien ministre de la Santé

Interrogé, plus précisément, sur la gestion de l'épidémie de coronavirus qui sévit en France, celui qui a aussi géré le portefeuille des Affaires étrangères (2007-2010) a salué l'action de l'exécutif. "La réponse française est un peu différente de celle que les Italiens ont pu mettre en oeuvre. Nous avons été moins surpris, nous avons pu nous préparer. Il y a un ministre de la Santé (Olivier Véran) qui est robuste, compétent et qui explique bien les choses", affirme-t-il. "Le gouvernement se conduit bien. C'est bien fait. Ne soyons pas, comme les Français le sont toujours volontiers, très critiques. (...) On voit très objectivement que l'information donnée est bonne. Le système est solide. Le système français de santé publique existe."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent