Conseils de défense, consultations tous azimuts : l'exécutif s'apprête à durcir les restrictions

Conseils de défense, consultations tous azimuts : l'exécutif s'apprête à durcir les restrictions

URGENCE SANITAIRE - Conseils de défense mardi et mercredi, consultation des forces politiques et des partenaires sociaux... Face à l'accélération du virus et à la situation dans les hôpitaux, le gouvernement consulte à tout-va. Des "mesures de durcissement nationales" seront prises mercredi et voté au Parlement jeudi. L'option du confinement, sous une forme à préciser, semble privilégiée.

Les chiffres ne sont pas bons et ne s'améliorent pas. Les médecins et les élus locaux alertent sur la saturation des hôpitaux. Des doutes émergent aussi sur l'efficacité du couvre-feu, mis en place le 17 octobre dernier et étendu il y a trois jours, dont les autorités attendent les premiers résultats dans les heures qui viennent. Face à la brutalité de la deuxième vague qui touche le pays, le gouvernement est appelé à réagir. Et il pourrait le faire très prochainement. En tout cas, les changements d'agendas survenus ces dernières heures laissent à penser qu'une réaction de l'exécutif est imminente.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Lire aussi

"Au regard de la situation sanitaire, le chef de l’état réorganise son agenda", ont indiqué des sources concordantes à LCI en début d'après-midi ce lundi. Aussi, le déplacement du président de la République prévu demain mardi au Creusot sur le thème du nucléaire civil et militaire a été reporté. Ces prochaines heures, Emmanuel Macron restera à Paris, où il a convoqué deux Conseils restreints de défense et de sécurité nationale en deux jours. Le premier était prévu ce mardi matin à 10 heures, après une entrevue entre Emmanuel Macron et les membres du Conseil scientifique. Le second se tiendra dans la matinée de mercredi. C'est lors de ces rendez-vous regroupant le gouvernement que les ministres échangent et statuent sur les nouvelles mesures à prendre pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19. 

Castex consulte les forces politiques et les partenaires sociaux

Le Premier ministre également a recentré son agenda sur la situation sanitaire. Les auditions du ministre de la Santé Olivier, prévues mardi au Sénat et à l'Assemblée nationale, ont été reportées en conséquence. Mardi après-midi, Jean Castex devait rencontrer à 17h30 les forces politiques et partis d'opposition du pays. Le chef du gouvernement devait ainsi échanger avec Richard Ferrand et Gérard Larcher, les présidents des deux chambres du Parlement, les chefs de partis, les présidents des groupes parlementaires et les présidents des principales associations d’élus. Ces dernières heures, alors que l'hypothèse d'un reconfinement se rapproche, l'opposition reproche au gouvernement son "imprévoyance", une "absence d'anticipation" ou encore un manque de concertation. 

En début de soirée, le Premier ministre doit encore discuter avec les partenaires sociaux. Ces deux réunions ont pour but d'évoquer "les durcissements envisagés dans la gestion de la crise sanitaire" du Covid-19. Les pistes de travail et décisions qui ressortiraient de ces consultations pourraient être actées mercredi lors du second Conseil de défense. Mercredi soir, Jean Castex a inscrit un autre événement à son agenda : une réunion avec plusieurs ministres à Matignon, pour discuter de la lutte contre le Covid-19.

Décision mercredi, vote au Parlement jeudi

 "Tout est sur la table", ont indiqué à LCI des sources gouvernementales, reconnaissant que "le couvre-feu semble une mesure courte par rapport à l'ampleur de l'épidémie". Des scénarios comme un reconfinement de la population, local ou même sur l'ensemble du territoire, ne sont plus écartés. "Il faut s'attendre à des décisions difficiles", a prévenu mardi matin, sur France Inter, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Selon nos informations, un confinement généralisé comme en mars dernier resterait toutefois exclu, les autorités souhaitant maintenir les écoles ouvertes. "Des mesures de durcissement national sont clairement envisagées", ont précisé nos sources mardi après-midi. 

Selon nos informations, des décisions devraient être prises dès mercredi, applicables "dans les jours à venir". Selon certaines sources, Emmanuel Macron pourrait les annoncer lui-même mercredi soir. En outre, Jean Castex a annoncé mardi après-midi qu'il allait présenter les mesures devant le Parlement jeudi, avec un débat suivi d'un vote à la clé, selon l'article 50-1 de la Constitution. Une procédure déjà employée lors de la présentation de la stratégie de déconfinement, le 28 avril dernier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter