Coronavirus : Christian Jacob (LR) devient le neuvième député contaminé en France

Coronavirus : Christian Jacob (LR) devient le neuvième député contaminé en France
Politique

PROPAGATION - Ce sont désormais neufs députés qui sont porteurs du coronavirus. Dernier en date, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains (LR). Le député de Seine-et-Marne de 60 ans "n’est pas hospitalisé" et "a été confiné à son domicile" où il est astreint à des mesures de confinement.

C'est un lieu qui rassemble des milliers de personnes. L'Assemblée nationale, qui voit défiler élus, collaborateurs, fonctionnaires ou simples visiteurs, est devenue l'un des points névralgiques de la propagation du coronavirus. En tout, neuf de ses députés sont désormais infectés ce lundi 16 mars.

Dernier en date, Christian Jacob, le président du groupe LR. L'entourage du député de Seine-et-Marne a annoncé dimanche soir dans un communiqué son confinement à domicile. L'élu de 60 ans "n'est pas hospitalisé", et il "va bien" d'après ses proches. Par mesure de précaution, "le siège du parti va rester fermé" jusqu'à nouvel ordre. 

Quelques jours plus tôt, jeudi 12 mars, c'était au tour de Sandrine Morch de se déclarer contaminée par le Covid-19. Dans un communiqué de presse, elle a indiqué avoir été diagnostiquée positive. L’élue faisait partie de la commission des Affaires culturelles où plusieurs députés ont également été dépistés positifs. La députée précise ne pas présenter de symptôme nécessitant une hospitalisation : "Je dois rester isolée pendant 14 jours à mon domicile selon le protocole médical, pour éviter toute transmission du virus sans déni ni panique", a-t-elle indiqué. 

Un peu plus tôt dans la journée, le chef de file du groupe communiste à l'Assemblée, André Chassaigne, annonçait être à son tour atteint par le virus. Il se porte bien, a-t-il indiqué jeudi sur son compte Facebook. "A la suite de symptômes et d'un test effectué ce mercredi à midi, j'ai appris le soir même que les résultats étaient positifs au coronavirus. J'ai été immédiatement hospitalisé au CHU de Clermont-Ferrand", écrit le député du Puy-de-Dôme, âgé de 69 ans.

"Je suis donc en chambre d'isolement pour quelques jours avant d'être confiné à mon domicile pour terminer les 14 jours de 'quarantaine'", ajoute-t-il. "Je suis en pleine forme, sans aucun problème de santé. En quelque sorte, un simple repos forcé", souligne encore André Chassaigne.  

Lire aussi

LR, PS, LaREM... tous les rangs sont touchés

Cette contamination fait suite à celle de la députée UDI Maina Sage. L'élue de Polynésie française a déclaré des symptômes lundi, deux jours après son retour de métropole. Elle pourrait avoir été contaminée par le ministre de la Culture Franck Riester, qu'elle avait rencontré en métropole. Maina Sage est confinée à son domicile et ne présente pas de symptômes graves.

 Avant elle, la députée socialiste Michèle Victory avait été diagnostiquée positive, comme elle l'a indiqué ce lundi à l'AFP, elle est hospitalisée en Ardèche, sa terre d'élection. C'est dans ce département, plus précisément à Tournon-sur-Rhône, que cette femme de 61 ans figurait sur une liste pour les élections municipales. Elle a dû mettre fin à sa campagne. Cependant, rien d'inquiétant. "Ça va comme avec une grippe", a témoigné auprès de l'agence celle qui avait passé l'essentiel de la semaine dernière à l'Assemblée.

C'est d'ailleurs au sein du Palais Bourbon qu'elle aurait été contaminée par l'une de ses collègues, Sylvie Tolmont. Les deux femmes sont membres de la commission des Affaires culturelles. Elles ont siégé côte à côte en commission toute la semaine dernière, jusqu'à jeudi. Jour lors duquel la députée PS de la Sarthe est rentrée au Mans afin de participer à un dîner. C'est là que l'élue de 57 ans est désormais hospitalisée, depuis samedi. "Tous les signaux sont au vert", a-t-elle cependant assuré à l'AFP, précisant avoir ressenti de la fièvre, "pas extrêmement forte", dès jeudi soir.

Des députés à l'isolement

Guillaume Vuilletet a quant à lui ressenti les premiers symptômes le lendemain.  Élu de la majorité, l'homme de 52 ans a eu "une poussée de fièvre vendredi soir". "On m'a envoyé un véhicule du Samu et j'ai été dépisté à la Pitié-Salpêtrière", a-t-il détaillé, précisant qu'il se portait bien. Membre de la commission des Lois à l'Assemblée, où il était présent jusqu'à vendredi, il est aussi candidat sur une liste pour les municipales à Méry-sur-Oise. Si ce village est l'un des foyers épidémiques de l'Hexagone, il pense cependant avoir attrapé le virus à la buvette des députés, où a travaillé un salarié lui aussi atteint de la maladie. Depuis, le député LaREM est confiné à domicile. "Pendant cette période, je continuerai mon activité de façon digitale, comme des milliers d'autres Français", a-t-il assuré. Et ce, directement sur sa page Facebook. 

C'est le cas aussi d'Elisabeth Toutut-Picard. Également députée LaREM, elle a pu rentrer chez elle samedi dans l'après-midi après une hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi au sein du CHU de Toulouse Purpan. De retour chez elle, elle nous assure aller "plutôt bien", comme si elle sortait d'une "grosse grippe".  Isolée "au maximum", elle nous explique ne plus avoir le droit de sortir, avoir prévenu tous ses proches, et avoir cessé tout contact social. Des "mesures de bon sens".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

En vidéo

Coronavirus : la députée Toutut-Picard, positive au coronavirus, raconte son confinement

De tous les membres de l'Assemblée nationale infectés, seul le député du groupe Les Républicains Jean-Luc Reitzer est encore sévèrement atteint. Samedi, il était toujours en réanimation, bien que son état soit "stable". Premier des députés touchés par le coronavirus, l'annonce de sa maladie a créé un électrochoc dans l'institution française, qui a pris une série de mesures pour lutter contre la propagation du virus, notamment en incitant au télétravail. Hasard du calendrier, la chambre basse a interrompu ses travaux parlementaires du 9 mars au 22 mars inclus dans le cadre des élections municipales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Macron et Darmanin à Bobigny cet après-midi

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 : des élèves français et leurs enseignants placés en quarantaine en Grèce

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent