Des communes veulent rendre le port du masque obligatoire : comment comptent-elles en fournir aux habitants ?

Des communes veulent rendre le port du masque obligatoire : comment comptent-elles en fournir aux habitants ?
Politique

CASSE-TETE - Plusieurs communes souhaitent rendre le port du masque obligatoire sur leur territoire. Mais comment les fournir à la population, alors que ceux-ci sont en pénurie ?

Pas besoin de réexpliquer ici que la pénurie de masques est l'une des problématiques auxquelles doit faire face le gouvernement et le corps médical. Comment les habitants vont-ils alors s'en procurer lorsqu'ils ne sont en vente en nulle part ? Et comment assurer leur efficacité s'ils doivent être faits "maison" ? 

Lire aussi

Lundi 6 avril, le maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine) Philippe Laurent a été le premier à prendre un arrêté obligeant les habitants de sa commune à sortir le visage couvert. "A compter du 8 avril 2020, les déplacements dans l’espace public des personnes de plus de 10 ans réalisés conformément aux restrictions nationales sont conditionnés au port d’un dispositif buccal et nasal", indique ce dernier. Pourtant, l'édile n'a pas prévu de fournir le matériel à sa population.

Les masques artisanaux autorisés à Sceaux

"A défaut d’un masque chirurgical ou d’un masque FFP2", les habitants pourront se couvrir le visage d'un masque artisanal, écharpe ou foulard. "Si on n’a pas de masque, on peut faire autre chose, c’est mieux que rien", a déclaré à l’AFP celui qui est aussi secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF).

Le maire de Nice Christian Estrosi lui a emboîté le pas peu de temps après. Dans une conférence de presse vidéo tenue ce lundi 6 avril, il a annoncé que le port du masque serait bientôt obligatoire pour tous les Niçois. "Le port du masque nous apparaît comme de plus en plus nécessaire pour éviter la propagation du virus. Nous souhaitons que chaque Niçois en porte un dans la rue". Un arrêté municipal devrait être pris dans les prochains jours.

Contrairement au maire de Sceaux, Christian Estrosi s'engage à fournir un masque à chacun des habitants de la ville. Ils devraient être distribués par courrier. "D’ici 24 à 48 heures, j’annoncerai comment d’ici 8 à 10 jours nous serons en mesure de distribuer à chaque Niçois un masque lavable réutilisable pendant un mois, qui respecte toutes les mesures sanitaires", a déclaré l'édile. Ces masques en tissus, homologués, devraient être similaires à ceux fabriqués à Cannes et commandés par le maire LR de la ville David Lisnard.

Le coût de fabrication pris en charge par la mairie de Cannes

Ce dernier n'a pas rendu obligatoire le port du masque dans sa commune, mais il s'est engagé à en fournir un à chaque administré. Cela grâce à la manufacture locale mise en place pour les fabriquer. Une dizaine de couturiers participent à cette opération. "À Cannes, il y a un peu plus de 74.000 habitants. L'objectif est de produire au moins ce nombre de masques en tissu, puis de dépasser ce chiffre. Nous voulons protéger la population et donner du travail à des professionnels pendant ce confinement", a indiqué à France Bleu Thierry Migoule, directeur général des services de la mairie de Cannes. Le coût de la main d'oeuvre et des matières premières de ces masques conformes aux normes sera pris en charge par la mairie.

Deux millions de masques fabriqués et distribués à Paris

Ce mardi 7 avril sur franceinfo, la maire de Paris Anne Hidalgo a indiqué que deux millions de masques en tissu réutilisables "seront offerts aux Parisiens et aux Parisiennes". Ils seront fabriqués par des entreprises locales. "On a lancé une [initiative] avec un réseau d'une trentaine de petites entreprises de l'économie sociale et solidaire", a expliqué l'élue socialiste, sans qu'il ne soit question de rendre leur port obligatoire.

En vidéo

Coronavirus : les masques deviennent obligatoires en Lombardie

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Depuis ce début de semaine, le port du masque est obligatoire dans toute la région de Lombardie, la plus touchée par l’épidémie de coronavirus. Des pays comme l'Equateur et le Maroc ont également rendu cela obligatoire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent