Coronavirus : Edouard Philippe et Olivier Véran auditionnés ce mercredi à l'Assemblée nationale

Coronavirus : Edouard Philippe et Olivier Véran auditionnés ce mercredi à l'Assemblée nationale
Politique

EXPLICATIONS - Le Premier ministre et le ministre de la Santé seront auditionnés ce mercredi 1er avril à l'Assemblée nationale par la mission d'information sur la gestion de l'épidémie de coronavirus.

Le gouvernement aurait-il dû décréter le confinement plus tôt ? Prendre des mesures sanitaires plus en amont ? Bref, a-t-il pris les bonnes mesures pour gérer la crise du coronavirus ? Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran seront auditionnés mercredi 1er avril à 18h à l'Assemblée nationale par la mission d'information sur la gestion de l'épidémie de coronavirus. Cette mission a vocation à contrôler chaque semaine les mesures prises par le gouvernement. 

Les présidents de groupes présents

"Cette mission transversale et à durée indéterminée, au sein de laquelle l’ensemble des groupes politiques et des commissions permanentes seront représentés, permettra à la représentation nationale d’assurer un suivi rapproché et dans le temps de l’épidémie et ses conséquences", peut-on lire sur le site de l'Assemblée. "Elle pourra effectuer toutes recommandations qu’elle jugera utiles afin de tirer les enseignements de cette situation." La séance sera présidée par le Président de la chambre basse Richard Ferrand. 

Parmi les membres de la mission, figurent : Damien Abad (président du groupe LR), Eric Ciotti (LR), Gilles Le Gendre (président du groupe LaREM), Roland Lescure (LaREM), Mathilde Panot (LFI), Barbara Pompili (LaREM), Marielle de Sarnez (MoDem), Joachim Son-Forget (ex-LaREM), Boris Vallaud (PS), Eric Woerth (LR), André Chassaigne (PCF, président du groupe GDR), Jean-Luc Mélenchon (président du groupe LFI), Valérie Rabault (présidente du groupe PS) ou encore Marie Lebec (LaREM).  

Seront physiquement présents à l'Assemblée le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de la Santé Olivier Véran et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand. Tous les députés seront en visioconférence. 

Lire aussi

Philippe : "Pas de retard sur les mesures de confinement"

Plusieurs groupes espèrent que la mission pourra se doter des prérogatives d'une commission d'enquête, certains plaidant pour que ce ne soit pas avant l'été, voire l'automne, car "le but est de tirer les leçons de la crise". L'opposition plaide aussi en faveur d'un "équilibre démocratique" avec un rapporteur de l'opposition. Samedi 28 mars, lors d'un vaste point presse, Edouard Philippe avait refusé de laisser dire "qu'il y a eu du retard sur les mesures de confinement", tandis que son ministre de la Santé voulait convaincre que le manque d'équipements et de lits n'était criant que du fait de la crise.

En vidéo

Edouard Philippe : "Les quinze premiers jours d'avril seront difficiles"

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Face à eux, les oppositions ne manquent pas de rappeler les appels du personnel soignant, ces derniers mois, face aux manques de moyens, accusant le gouvernement de négliger l'hôpital public. C'est aussi la décision du gouvernement de maintenir le premier tour des élections municipales qui est en cause, et qui ont valu à Edouard Philippe et Olivier Véran, notamment, de faire l'objet de plaintes pour mise en danger de la vie d'autrui.

Dans la matinée, jeudi 2 avril, le Premier ministre réunira en visio-conférence les présidents de partis politiques, responsables de groupes parlementaires et d'associations d'élus, afin de faire un point de situation sur l'épidémie. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent