Fêtes de fin d'année : pas plus de six à table, "sans compter les enfants", recommande le gouvernement

Fêtes de fin d'année : pas plus de six à table, "sans compter les enfants", recommande le gouvernement

JAUGE - Pour Noël comme pour le Nouvel an, le gouvernement a édicté ses recommandations quant au nombre de convives. Il préconise de ne pas dépasser six personnes à table "sans compter les enfants".

Combien serons-nous autour de la table pour les fêtes de fin d'année ? C'est la question que se posent des millions de Français. Le 14 octobre dernier, le président Emmanuel Macron avait préconisé de respecter la "règle des six" à table. Une recommandation reconduite par le Premier ministre Jean Castex, le 3 décembre, à moins d'un mois de Noël et du réveillon de la Saint-Sylvestre. "Il nous parait raisonnable de vous recommander une jauge de six adultes, sans compter les enfants", a indiqué le chef du gouvernement, afin d'essayer de ne pas accroître à cette occasion la circulation du coronavirus.

Si les Français pourront fêter Noël et le Nouvel An en famille et entre amis, grâce à la levée du couvre-feu, entrant en vigueur le 15 décembre, pour ces deux soirées, "il nous faudra respecter les gestes barrière et toujours veiller à protéger les plus fragiles, en particulier nos aînés", a déclaré Jean Castex. Il a indiqué, par ailleurs, que "la plupart de nos voisins européens ont fixé un nombre maximum de convives à réunir pour ces réveillons, allant de 6 à 10 personnes, hors enfants, selon les pays"

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

En Allemagne, les réunions de famille et entre amis seront limitées à dix personnes issues de plusieurs foyers, du 23 décembre au 1er janvier. Les enfants de moins de 14 ans ne seront toutefois pas comptabilisés dans la mise en place de ces restrictions. Outre-Manche, au Royaume-Uni, trois foyers différents pourront se rassembler au même endroit et uniquement sur une période de cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre. En Espagne, la limitation devrait être fixée à six personnes maximum.

Un nouvel avis en début de semaine prochaine

Dans un souci de ne pas voir l'épidémie repartir à la hausse, et voir ainsi déferler une troisième vague en début d'année, le Premier ministre a annoncé avoir "saisi" le Haut Conseil de santé publique (HCSP). 

Lire aussi

Cette institution, qui a un rôle de "vigie", devra "préciser les préconisations complémentaires de prudence qu'il sera hautement souhaitable de respecter" par les Français pendant cette période festive, a-t-il ajouté, en précisant attendre un avis "en début de semaine prochaine".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Violences urbaines à Lyon : deux mineurs et un majeur poursuivis, une enquête confiée à l'IGPN

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter