Ménage, cuisine, devoir des enfants... Pendant le confinement, les inégalités hommes-femmes s'amplifient

Ménage, cuisine, devoir des enfants... Pendant le confinement, les inégalités hommes-femmes s'amplifient
Politique

ÉGALITÉ - Une étude Harris Interactive commandée par l'exécutif fait apparaître des inégalités dans les tâches domestiques durant le confinement, au détriment des femmes. Un sondage pour LCI montrait récemment que les femmes vivaient moins bien cette période que les hommes.

Des inégalités amplifiées en période de confinement ? Un sondage Harris interactive commandé par le secrétariat d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes montre que les tâches domestiques sont inégalement réparties dans le contexte de la crise sanitaire. Selon le sondage, les femmes déclarent passer en moyenne 2h34 par jour à faire le ménage, contre 2h10 pour les hommes. 54% des femmes disent faire plus de 2 heures de ménage par jour, contre 35% des hommes. Les écarts entre hommes et femmes s'aggravent lorsque ces personnes sont en couple, avec enfant mais encore davantage lorsque le couple n'a pas d'enfant, selon les résultats.

Les femmes préparent plus souvent le repas

Même constat à propos de la préparation des repas durant le confinement. Ainsi, 63% des femmes interrogées affirment préparer plus souvent le repas que leur conjoint, seules 25% d'entre elles jugeant que cette tâche est équitablement partagée. 

Une opinion ressentie, mais dans une moindre mesure, par les hommes, dont 43% affirment que c'est leur conjointe qui prépare le plus souvent le repas, 28% des hommes déclarant être inversement plus souvent aux fourneaux. 

Lire aussi

Les femmes s'estiment plus sollicitées pour les devoirs des enfants

Enfin, 56% des femmes jugent qu'elle passent davantage de temps que leur conjoint à l'accompagnement des devoirs des enfants, 25% d'entre elles estimant que cette tâche est répartie à égalité. 

Une situation que les hommes ne perçoivent pas, 42% d'entre eux ayant au contraire le sentiment que cette activité est équitablement partagée, 27% disant même accompagner davantage les devoirs des enfants. 

Lire aussi

Une situation acceptée, même si les femmes vivent moins bien le confinement

Pour autant, cette situation inégale reste relativement acceptée au sein des couples, relève l'institut de sondage. Ainsi, 80% des femmes interrogées se disent satisfaites de la répartition des rôles, contre 95% chez les hommes. Même si, il faut le noter, le niveau de satisfaction concernant cette répartition des tâches est moindre chez les femmes vivant en couple avec un ou plusieurs enfants. 

Cela ne signifie pas pour autant que le confinement est la panacée pour les femmes. La dernière enquête de l'Observatoire des Français confinés de l'institut Harris Interactive pour LCI fait apparaître un écart marqué entre les deux sexes. Alors que 58% des hommes déclarent que le confinement est facile à vivre, les femmes ne sont que 51% à partager ce sentiment. Interrogés sur la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai, 53% des hommes anticipent des semaines plutôt faciles à vivre, contre seulement 45% pour les femmes. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCoronavirus : en France, l'épidémie est-elle en train de se terminer ?

Méthodologie : enquête réalisée en ligne les 8 et 9 avril 2020 auprès d'un échantillon de 1025 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent