Pénurie de masques : "Nous nous sommes fait prendre un chargement par des Américains", assure Valérie Pécresse

Pénuries de masques : une guerre commerciale s'est engagée entre les pays
Politique

GROS SOUS - Valérie Pécresse a déclaré ce jeudi sur LCI qu'une cargaison de masques destinés à la région Ile-de-France avait été détournée par les Américains. Ces dernier ont "surenchéri" avant-même que celle-ci ne parte de Chine vers la France.

Il est arrivé la même mésaventure à d'autres présidents de région. Ce jeudi, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a assuré avoir vu un chargement de masques lui échapper en Chine au profit d'Américains qui avaient "surenchéri" pour l'obtenir. "Nous nous sommes fait prendre un chargement par des Américains qui ont surenchéri sur un chargement que nous avions identifié", a-t-elle assuré.

Lire aussi

Elle a expliqué que cela n'avait pas eu de conséquences financières puisque "on n'a jamais rien payé d'avance". Simplement "ce qui nous a échappé, on n'a pas pu l'avoir, on n'a pas pu passer la commande", a-t-elle expliqué. "Nous payons à la livraison parce que nous voulons voir les masques alors que les Américains paient cash et sans voir, forcément ça peut être plus attractif pour certains qui cherchent juste à faire du business avec la détresse du monde entier", a-t-elle ajouté.

Lire aussi

5 millions de masques distribués ce jeudi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Valérie Pécresse s'est toutefois félicitée d'avoir pu mettre en place "des filières sécurisées avec des entreprises chinoises qui ont un contrat avec l'Ile-de-France" et qui vont "nous approvisionner très régulièrement, toutes les semaines, durant toute cette crise". Ce jeudi, la présidente LR d'Ile-de-France a réceptionné à Saint-Ouen 5 millions de masques destinés à l'ARS pour "les soignants, les médecins, les pharmaciens, les Ehpad..." mais aussi les "villes et départements qui en ont énormément besoin". Ces masques ont été acheminés par un avion cargo spécialement affrété car "il a fallu se battre aussi pour les faire livrer", alors que "la Chine a suspendu un grand nombre de ses vols vers la France", a assuré Mme Pécresse.

Mercredi, le président de la région Grand Est Jean Rottner avait regretté que "sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent