Réouverture des lieux culturels : Aurore Bergé pointe "l'excès de démagogie" des élus locaux

Réouverture des lieux culturels : Aurore Bergé pointe "l'excès de démagogie" des élus locaux

INTERVIEW - Invitée de LCI ce jeudi 18 février, Aurore Bergé, députée et porte-parole LaREM à l'Assemblée nationale, répond à l'appel de maires, présidents de régions et syndicats, réclamant que "tous les établissements culturels" rouvrent "dans le même tempo".

L'exécutif ne devrait pas resserrer la vis. Malgré la menace des variants, qui oblige la France à ne pas baisser la garde, le Conseil de défense, qui s'est réuni mercredi 17 février, n'a, semble-t-il, pas acté de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie. "Il n'y a pas d'annonces à attendre sur de nouvelles mesures de freinage", confiait un membre de l'exécutif à LCI. Pour autant, le traditionnel point d'étape hebdomadaire aura bien lieu. Le ministre de la Santé Olivier Véran prendra la parole, ce jeudi 18 février, à 18h, pour informer sur les Françaises et les Français sur l'évolution de la situation pandémique sur le territoire. 

"Il faut attendre un exercice de transparence, comme c'est le cas depuis le tout début de la crise, qui permet de savoir ce qu'il se passe dans notre pays", a commenté Aurore Bergé, députée des Yvelines et porte-parole du mouvement LaREM à l'Assemblée, invitée de Jean-Michel Apathie sur LCI ce jeudi. "C'est important aussi qu'il ait ce point d'étape soit fait, semaine après semaine, et même des chiffres quotidiens qui puissent être délivrés, à la fois sur la circulation des virus, sur la circulation des variants."

Toute l'info sur

L'interview Politique

Si aucune restriction ne devrait être annoncée par le gouvernement, d'ici la fin des vacances scolaires, peut-on imaginer, à l'inverse, un allégement des mesures ? Par exemple, une réouverture des lieux culturels ? "J'espère qu'on pourra le faire le plus rapidement possible, évidemment", a assuré la présidente déléguée du groupe LaREM à l'Assemblée nationale. "On a à la fois les acteurs du monde culturel qui le demandent. C'est leur métier aujourd'hui qu'ils ne peuvent pas exercer, puisqu'ils n'ont plus la possibilité d'avoir de liens avec le public. Ils peuvent continuer à répéter, à créer. (...) Le numérique ne peut pas tout remplacer", a-t-elle ajouté. "Je comprends aussi l'impatience des publics, eux-mêmes, qui disent qu'ils en ont besoin."

Ces demandes ne sont pas forcément pertinentes- Aurore Bergé, députée LaREM des Yvelines

Alors que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a indiqué que les musées seraient les premiers à rouvrir le temps venu, plusieurs présidents de régions, maires de grandes villes, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, et responsables de syndicats culturels ont signé mercredi 17 février une pétition demandant à l'exécutif de "rouvrir tous les établissements culturels" en même temps. Un appel nuancé par Aurore Bergé. "Quand ce sont les élus locaux, qui le demandent à quelques mois des élections régionales, on peut peut-être aussi y voir une volonté de polémique qui existerait", a-t-elle affirmé. 

Lire aussi

"Si on avait écouté certains élus locaux, pas tous, beaucoup sont très responsables, à Marseille par exemple, on nous expliquait que le virus marseillais n'était pas du tout le même que le virus parisien, on nous demandait de rouvrir les bars et les restaurants... Je ne suis pas certaine que la situation aurait été aussi maîtrisée et contenue qu'elle ne l'est aujourd'hui", a poursuivi la députée LaREM des Yvelines. "Il faudrait éviter l'excès de démagogie et ces demandes (comme la réouverture des lieux culturels) ne sont pas forcément pertinentes, quand elles viennent des élus à quelques mois des élections."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin Johnson & Johnson : la HAS espère donner un avis "à la fin de la semaine"

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Assassinat de Samuel Paty : "J'ai menti", avoue l’adolescente à l’origine de la polémique

Lire et commenter