Covid-19 : Marseille va créer son propre Conseil scientifique "pour ne plus avoir un diktat de Paris"

Samia Ghali milite pour la création d'un Conseil scientifique spécifique à Marseille.

INITIATIVE - Deuxième adjointe à la mairie de Marseille, Samia Ghali a annoncé son souhait de créer un Conseil scientifique départemental. Le professeur marseillais Didier Raoult pourrait en devenir membre.

Le match politique Marseille-Paris reprend de plus belle. La deuxième adjointe à la mairie de la cité phocéenne Samia Ghali a annoncé ce lundi 5 octobre sur Twitter que Benoît Payan, le Premier adjoint de Michelle Rubirola, avait approuvé sa proposition de créer un Conseil scientifique autonome dédiée à la ville. "Cet outil nous sera utile pour le Covid et demain pour gérer au mieux les problèmes de santé publique", a écrit dans un tweet l'ancienne candidate à la mairie de Marseille. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Lors du conseil municipal, qui a validé cette mesure, l'élue socialiste avait expliqué que l'organe permettrait de "ne plus être dépendants des chiffres de scientifiques parisiens". "L'État s'est servi de la fermeture des bars et restaurants pour masquer le manque de moyens à l'hôpital public", avait-elle affirmé, selon La Provence, qui a assisté aux débats. "Vous avez raison, dotons-nous de cet outil", lui avait répondu le Premier adjoint, assurant qu'il soumettrait l'idée à Michèle Rubirola. 

Lire aussi

Didier Raoult, "c'est sûr qu'il sera" au Conseil scientifique

Invitée sur BFMTV ce lundi, Samia Ghali a renouvelé son souhait de créer une tel organe pour "ne plus avoir un diktat de Paris" et "être en préparation et faire nous-même des propositions à Paris". "On a affaire à des gens à Paris (...) qui sont dans leurs bureaux et qui décident (pour) Marseille sans savoir exactement ce qu'il se passe", a fustigé la deuxième adjointe au maire. 

Quid de la présence du patron de l'IHU de Marseille Didier Raoult ? "C'est sûr qu'il le sera, je ne peux pas imaginer qu'il ne soit pas là", a assuré l'élue socialiste, rappelant que le professeur marseillais est "un grand chercheur" qui "mérite le respect de tous".

Muselier et Ghali s'écharpent sur Twitter

Sur Twitter, le président de la région PACA Renaud Muselier a appelé à "ne pas (reproduire) les erreurs de la première vague". "Il y a déjà 10 instances nationales et locales, coordonnons les plutôt que d'additionner les strates ! La mise en place du Comité régional de Santé publique serait la solution de lucidité et de bon sens", a-t-il argumenté. Ce à quoi Samia Ghali a répondu ainsi dans un tweet : "L'erreur stratégique dans notre territoire, c'est justement de ne pas avoir ce 'comité' dont la vocation est d’unir les forces plutôt que de laisser chacun réfléchir dans son coin. Ce qui nous évitera d'ailleurs d'être amenés à poser des recours."

Depuis le début de la crise du coronavirus, l'opposition entre Marseille et Paris est exacerbée. Lors du dernier épisode mettant en scène cette rivalité, le Premier adjoint de la ville Benoît Payan avait dénoncé un "affront" fait à la cité phocéenne, suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran, parmi lesquelles la fermeture des bars et restaurants dans la métropole d'Aix-Marseille. Une décision venue tout droit de la capitale que la maire de Marseille Michèle Rubirola et son adjointe Samia Ghali avaient dénoncé fin septembre, précisant qu'il avait été demandé que la police municipale ne verbalise pas les établissements ne respectant pas les mesures de restrictions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Lire et commenter