Vacances d'été, ponts de mai : la mise en garde d'Emmanuel Macron

Vacances d'été, ponts de mai : la mise en garde d'Emmanuel Macron
Politique

DECONFINEMENT - Emmanuel Macron a appelé les Français à un déconfinement extrêmement prudent lors d'une visite mardi dans une école des Yvelines. Le chef de l'Etat a indiqué faudrait attendre début juin pour savoir si les déplacements des vacances d'été seront autorisés.

"Il est trop tôt pour dire si l'on pourra avoir des vacances." S'exprimant depuis une école de Bobigny dans laquelle il s'est déplacé à quelques jours de la rentrée, Emmanuel Macron a tenu à mettre en garde les Français qui devraient vivre un "été particulier".

"On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d'été. On restera entre Européens, peut-être faudra-t-il réduire un peu plus" en fonction de l'épidémie, a averti le chef de l'Etat à l'occasion d'une interview accordée à TF1 et France 2 à l'issue de sa visite à Poissy. Des vacances seront-elles malgré tout possible ? "On le saura début juin", a estimé Emmanuel Macron. 

Lire aussi

"La glace est fine, on ouvre très prudemment"

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Le temps de scruter les remontées des services de santé aux quatre coins de la France pour savoir "si on peut rouvrir un peu ou s'il faudra refermer certaines zones", a concédé le président. Et Emmanuel Macron de prévenir : "La glace est fine, on ouvre très prudemment".

D'ici là, l'heure est à la sagesse, a estimé le chef de l'Etat, lequel aimerait voir les Français tirer un trait sur les ponts de mai. "Nous avons deux grands weekends à venir, on veut éviter que des gens de zones touchées aillent se mettre au vert, à la plage", a insisté le président. Avant d'ajouter : "Il faut beaucoup de pragmatisme, nous voulons éviter le brassage, qu'il y ait des milliers de citoyens qui viennent d'un endroit très infecté vers un endroit moins infecté. Il y aura des contraintes, des contrôles, il faudra une forme de bon sens collectif."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent