Départements en "zone rouge", port du masque, tests : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Jean Castex

Départements en "zone rouge", port du masque, tests : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Jean Castex

RÉCAP' - Le Premier ministre Jean Castex a fait ce jeudi depuis Matignon un point d'étape sur la situation sanitaire en France aux côtés d'Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer. Voici ce qu'il faut en retenir.

Un point d'étape à quelques jours d'une rentrée pleine d'incertitudes. Alors que l'épidémie regagne du terrain et à moins d'une semaine de la rentrée, le Premier ministre Jean Castex a tenu ce jeudi une conférence sur la situation sanitaire en France. "C'est maintenant qu'il faut intervenir", a-t-il prévenu lors d'une conférence de presse à Matignon avec le ministre de la Santé Olivier Véran et celui de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Face à  une "recrudescence incontestable de l'épidémie" qui "progresse sur tout le territoire", avec "39 cas positifs pour 100.000, quatre fois plus qu'il y a un mois", voici ce qu'ont annoncé les membres du gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

21 départements en zone rouge

Dix-neuf nouveaux départements ont été placés en zone rouge. Avec Paris et les Bouches-du-Rhône, cela porte à 21 le nombre de départements où le virus circule activement. "Dans la majorité des départements, le taux d’incidence a dépassé les 10 pour 100.000. Un certain nombre de départements ont dépassé le seuil de 50 pour 100.000. Nous avons pris en conséquence la décision d’inscrire 19 nouveaux départements en rouge, en zone de circulation active du virus", a déclaré le chef du gouvernement.

Dans ces départements, les préfets pourront décider d'imposer le port du masque dans l'espace public, ou encore de fermer les bars et restaurants plus tôt.

Lire aussi

Un million de tests

Le gouvernement veut "monter à court terme à un million de tests par semaine" pour juguler l'épidémie de Covid-19 en France, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran. Actuellement, 800.000 tests sont réalisés par semaine. Le but est de "rendre disponibles les tests pour tous ceux qui le nécessitent et tous ceux qui le souhaitent", a-t-il déclaré, alors que les délais d'attente sont souvent longs, malgré une capacité nettement augmentée ces derniers mois.

Le port du masque obligatoire en zone rouge ?

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué que des concertations étaient en cours entre le préfet de police de Paris et la maire de la ville pour rendre obligatoire le port du masque dans toutes les rues de la capitale. Le chef du gouvernement aimerait également étendre cette mesure aux départements de la petite couronne. 

A terme, tous les départements rouge pourrait être concernés. Les préfets "sont invités, après concertation avec les maires, à généraliser le port du masque dans l’espace public, au moins dans les grandes agglomérations et les grandes villes des départements concernés", a indiqué Jean Castex. Cela a déjà été fait à Marseille.

Des plans de reconfinement sont prêts

"Des plans de reconfinement territoriaux ou globaux sont prêts", a indiqué le chef du gouvernement lors de sa conférence de presse. Toutefois, il a assuré que le gouvernement souhaitait "tout faire" pour éviter un "reconfinement généralisé" face à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus, estimant que cet objectif était "à notre portée collective"

700 verbalisations par jour

Chaque jour, 700 verbalisations sont dressées pour infraction aux règles du port du masque, a annoncé Jean Castex. Dans les établissements recevant du public, les autorités ont procédé depuis le 17 août à 30.000 contrôles, qui ont donné lieu à 1900 mesures de police et 53 fermetures, a-t-il ajouté.

Bientôt un vaccin français ?

Interrogé sur la recherche d'un vaccin français, le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué : "Le jour où nous proposerons aux Français un vaccin, c'est qu'il sera à la fois efficace et sûr, qu'il aura rempli toutes les conditions. Nous avons passé des pré-commandes auprès des laboratoires les plus près du but. Certains nous disent qu'ils pourraient y arriver à la fin de l'automne, nous verrons."

Retrouvez ici toutes les informations sur la pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.