Coronavirus : Darmanin lance un appel aux dons pour soutenir les entreprises en difficulté

Gerald Darmanin, ministre des Comptes publics, quitte l'Elysee, le 30 octobre 2019
Politique

SOLIDARITÉ - Le ministre de l’Action et des comptes publics Gérald Darmanin demande aux sociétés et aux particuliers qui le peuvent d’alimenter le fonds de solidarité lancé par l'Etat pour aider les petites entreprises touchées par la crise sanitaire actuelle. Une plateforme de dons en ligne va être mise en place.

Le fonds de solidarité annoncé par le gouvernement pour aider les petites entreprises et travailleurs indépendants qui subissent de plein fouet la crise du coronavirus, et les mesures de confinement, sera opérationnel à compter de ce mardi 31 mars, annonce Gérald Darmanin dans une interview accordée au Figaro

Le ministre de l’Action et des comptes publics profite de cet entretien pour lancer "un grand appel à la solidarité nationale". "Beaucoup de particuliers ou d’entreprises" demandent comment participer et aider, déclare-t-il, avant d’ajouter : "Tous ceux qui le souhaitent pourront le faire prochainement, via une plateforme de dons que nous allons mettre en ligne."

Pour ceux qui le peuvent, notamment pour les entreprises dont l’activité continue ou qui sont le moins affectées, c’est une façon d’apporter leur contribution à l’effort de solidarité de la nation envers ceux qui sont dans les situations économiques les plus difficiles."- Gérald Darmanin

"Quel culot !"

Publiée dans la soirée du lundi 30 mars sur le site du Figaro, et retweetée par Gérald Darmanin, l’interview et son appel aux dons ont rapidement fait réagir, en particulier du côté de l’opposition. "Darmanin fait la manche au lieu de rétablir l’ISF. C’est un test pour mesurer la capacité d’indignation du pays ?", a ainsi tweeté Jean-Luc Mélenchon. Le numéro 2 de la France insoumise, Adrien Quatennens, a lui aussi commenté les propos du ministre : "Rétablissez l’ISF d’abord", demande le député du Nord. "Ce gouvernement a détruit les services publics, fait 10 milliards de cadeaux aux plus riches, refuse de rétablir même temporairement l'ISF mais appelle à la solidarité nationale avec une plateforme de dons ?!", a réagi pour sa part Mathilde Panot, députée FI du Val de Marne. L’ancien socialiste Gérard Filoche a quant à lui dénoncé le "culot de Darminin" : "le ministre qui a vidé la caisse des hôpitaux appelle aux dons", s’indigne-t-il.

Les pertes d'avril également couvertes par le fonds

Annoncé par Bercy le 17 mars, le fonds de solidarité doit permettre de verser une aide de 1.500 euros aux très petites entreprises, indépendants ou encore micro-entrepreneurs. Dans le détail, sont concernées les entreprises qui réalisent moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires par an et qui ont subi une baisse d’activité de 70% en mars, rappelle Gérald Darmanin. Pour en bénéficier, les entreprises doivent "remplir un formulaire extrêmement simple de demande d’aide", pour obtenir l’aide "sous 3 ou 4 jours".

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

600.000 entreprises sont susceptibles de recourir au dispositif, selon le gouvernement. Le fonds couvrira aussi les pertes d’avril, fait savoir le ministre de l’Action et des comptes publics, précisant que le seuil de baisse de chiffre d’affaires nécessaire pour en bénéficier sera abaissé de 70% à 50%, "pour prendre en compte ceux qui souffrent du prolongement du confinement". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent