En Guyane, le second tour des municipales reporté à cause du Covid-19

En Guyane, le second tour des municipales reporté à cause du Covid-19
Politique

ÉPIDÉMIE - Quelques heures après le passage de la Guyane au stade 3 de l’épidémie, synonyme d’une circulation active du virus dans ce département, le gouvernement a annoncé que le second tour des élections municipales, prévu le 28 juin, serait reporté. Il est revanche maintenu à Mayotte.

Les élus et experts qui demandaient le report du second tour des élections municipales en Guyane ont été entendus. Dans ce département ultra-marin, le scrutin n’aura pas lieu le 28 juin comme dans tout le reste de la France, mais plus tard. Les ministères des Outre-mer et de l’Intérieur l’ont annoncé dans un communiqué commun lundi 15 juin.

En Guyane, un second tour était prévu dans sept communes. Mais ce territoire français d'Amérique du Sud, frontalier avec le Brésil où l'épidémie explose, est passé lundi au stade 3 de l’épidémie. Un stade qui signifie que le virus circule activement sur l'ensemble du territoire, "et non plus seulement dans des zones limitées", rappelle la préfecture. "Concrètement, le passage de la Guyane en stade 3 doit amener chacun à présumer qu'il peut désormais croiser une personne contagieuse dans sa vie de tous les jours, quel que soit son lieu d'habitation", explique-t-elle avec l’ARS.

Lundi, la Guyane comptait 1.326 personnes testées positives, 11 patients en réanimation, 59 hospitalisations, 3 décès et 552 patients pouvant être considérés comme guéris. Surtout le nombre de cas positifs a doublé en huit jours. Face à cela la préfecture a instauré un nouveau durcissement des mesures de restriction de circulation sur la commune de Cayenne où le couvre-feu sera désormais de 19h0 0à 05H00. Elle a aussi annoncé la "généralisation du port du masque dans l'espace public et professionnel" et "la généralisation du télétravail quand cela est possible."

Déjà, le conseil scientifique Covid-19 du gouvernement avait recommandé, dans ses avis du 8 et du 14 juin, "une attention particulière pour les risques associés à la campagne électorale et le second tour du scrutin" en Guyane, rappelle le gouvernement. L’annonce du report du vote satisfait le directeur de l’Institut Pasteur de Cayenne, Mirdad Kazanji : "Dans la situation actuelle, il n'est absolument pas envisageable de maintenir les élections. Nous allons malheureusement continuer à constater une augmentation des cas pour atteindre le pic dans 3 à 4 semaines", explique-t-il au Parisien

A Mayotte, le second tour maintenu

A Mayotte, deuxième département encore classé orange sur la carte du déconfinement du gouvernement, le second tour des municipales est maintenu "à ce stade", a fait savoir le gouvernement lundi soir. Il aura lieu toutefois "dans des conditions de sécurité sanitaire maximales, notamment pendant la campagne". Les regroupements de plus de 10 personnes restent interdits, et le port du masque "grand public" devra être "systématique" pour toutes les personnes participant à des réunions de campagne.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Dans ce territoire de l'océan Indien, où 2.310 cas positifs ont été enregistrés ainsi que 42 hospitalisations dont 13 en réanimation, et 29 décès, mais avec une évolution qui semble marquer légèrement le pas (+12 cas en 24 heures). les élus étaient favorables à un maintien du second tour, à l'instar du député LR de Mayotte Mansour Kamardine. Ce dernier a estimé qu'un report serait "largement incompris" par la population.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent