Épinglé pour non-port du masque, François Bayrou se justifie (et annonce être négatif)

Épinglé pour non-port du masque, François Bayrou se justifie (et annonce être négatif)
Politique

JUSTIFICATION - Mardi, lors d'une visite du Premier ministre Jean Castex à Biscarrosse, dans les Landes, le haut-commissaire au Plan, François Bayrou est apparu sans masque dans une salle pleine. Mais il estime qu'il n'y avait "pas de risque".

L'image a fait grincer des dents. Lors d'une conférence de presse du Premier ministre Jean Castex à Biscarrosse, dans les Landes, mardi, le haut-commissaire au Plan et maire de Pau François Bayrou est apparu sans masque au milieu d'une salle bondée. Une scène qui s'est répétée durant la visite, notamment lors d'une entrevue avec le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti.

Face aux médias, l'ancien ministre récemment revenu aux affaires s'est justifié : "Quand vous avez une distance suffisante, de plus d’un mètre et demi ou deux mètres entre vous, normalement il n’y a pas de contamination. Mais tous les Français déjeunent entre eux sans masque. Moi-même, j’ai été testé il y a quatre jours, négatif. J’espère, j’estime qu’il n’y a pas de risque de ce point de vue-là." 

"Qu'ils se rassurent"

En fin d'après-midi ce mercredi, François Bayrou a fait savoir que le résultat d'un nouveau test s'était lui aussi révélé négatif. 

Pour rappel, le Premier ministre Jean Castex a indiqué le jour-même avoir été en contact, samedi, avec Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, lui-même testé positif.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

S'il a été testé négatif mardi soir, le chef du gouvernement doit néanmoins s'isoler à Matignon pendant sept jours, étant considéré comme un cas contact. Son entourage a précisé qu'il effectuera un nouveau test samedi, soit sept jours après le contact avec Christian Prud'homme.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Éventuel "reconfinement" : comment le gouvernement a changé de discours en quelques semaines

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent