Marseille : Renaud Muselier propose de durcir les règles sanitaires en fermant les plages et les parcs le soir

Marseille : Renaud Muselier propose de durcir les règles sanitaires en fermant les plages et les parcs le soir
Politique

INTERVIEW - Invité du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro ce dimanche, le président de la région Paca a estimé qu'il n'y aurait pas de reconfinement à Marseille malgré la reprise épidémique, à la veille d'annonces attendues du préfet des Bouches-du-Rhône. Il a néanmoins préconisé une fermeture des parcs et des plages le soir, un meilleur encadrement des bars ou encore l'interdiction temporaire des fêtes de mariage.

"Il n'y aura pas de reconfinement local". Renaud Muselier s'est montré particulièrement catégorique sur ce point dimanche. Le président de la région Paca a estimé dimanche que cette mesure radicale ne ferait pas partie des nouvelles dispositions que doit annoncer lundi le préfet des Bouche-du-Rhône face à la recrudescence de l'épidémie à Marseille. 

Un reconfinement loca serait "injuste, incohérent, pas stratégique et difficile à mettre en œuvre", a-t-il également expliqué. Pour autant, Renaud Muselier souhaite que ce territoire serre la vis dans la gestion de la crise sanitaire. Il a ainsi suggéré une batterie de mesures drastiques, à charge pour le préfet de les reprendre ou non. 

Dans un premier temps, sur le plan opérationnel, Renaud Muselier défend la création d'un "comité de santé public régional" qui regrouperait l'ARS, le préfet de région et le président de Paca. Il a également demandé à l'Etat le déploiement de 250 policiers nationaux supplémentaires à Marseille pour arrêter la "fête au village" et sanctionner "les mauvais élèves". Surtout, il s'est clairement positionné en faveur d'une fermeture des parcs et des plages de Marseille à partir de 20 heures, faute d'effectifs suffisants pour les surveiller. "Le soir, après le boulot, sur la plage, dans les parcs, comme il n'y a pas de police aujourd'hui, tout le monde fait un peu n'importe quoi. Donc il faut fermer à 20 heures plages et parcs" a-t-il expliqué. 

Interdire les fêtes de mariage

Parallèlement, l'ancien médecin urgentiste invite les habitants à limiter les grands événements familiaux. Il souhaite même l'interdiction des "fêtes de mariage", estimant que de nombreuses contaminations s'étaient produites dans ce cadre. Même logique pour les enterrements qui devraient, selon lui, de nouveau être "limités à 20 personnes"

Enfin, l'élu a proposé quelques mesures complémentaires. Le contrôle des bars pourrait être renforcé et ceux qui ne respectent pas les règles de distanciation sociale, sanctionnés d'un mois de fermeture administrative. Chaque établissement devrait également tenir un registre de ses clients pour faciliter le dépistage. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Vendredi dernier, le Premier ministre Jean Castex avait évoqué une "dégradation manifeste" de l'épidémie du Covid-19 en France. Il avait alors cité les cas spécifiques de Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe et demandé "aux préfets concernés de proposer d'ici lundi, et après avoir mené les concertations locales nécessaires, de nouvelles mesures complémentaires".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent