Masques : Jordan Bardella réclame "un système de gratuité pour les familles les plus modestes"

Masques : Jordan Bardella réclame "un système de gratuité pour les familles les plus modestes"

RENTRÉE - Invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI ce lundi 31 août, le vice-président du RN Jordan Bardella a salué la décision de rendre obligatoire le masque dans l'espace public, et à partir de mardi en entreprise ou à l'école. Mais l'eurodéputé prône "un système de gratuité" pour les familles les plus modestes.

Une rentrée masquée. Déjà imposé dans plusieurs grandes villes, dont Paris et sa petite couronne, le port du masque se généralise dans le quotidien des Français. À partir de ce mardi 1er septembre, à l'école ou en entreprise, tout le monde (ou presque) sera masqué, toute la journée. "C'est une bonne décision", a commenté Jordan Bardella, invité de la matinale de LCI ce lundi 31 août, affirmant toutefois que son parti, le Rassemblement national, prônait le port du masque dès le déconfinement.

"Comme beaucoup de Français, je me suis étonné que pendant plusieurs semaines, plusieurs mois, le gouvernement a fait campagne contre le port du masque. Il faut se souvenir de toutes les déclarations qui ont été faites en février, en mars et en avril, où on nous expliquait que c'était dangereux", a rappelé le vice-président du RN, qui faisait à cette occasion sa rentrée politique. "On est passé du masque inutile à quasiment des injections préfectorales pour porter le masque sous la douche."

Toute l'info sur

La France à l'épreuve des variants du Covid-19

Les dernières actualités sur la pandémie

Lire aussi

"Que le port du masque se généralise, c'est bien. Encore faut-il aujourd'hui en assurer la gratuité", a estimé l'eurodéputé, favorable à la gratuité des masques. "Pour beaucoup de nos compatriotes aux revenus modestes, il n'est pas toujours évident de se fournir des masques. Les associations de consommateurs ont expliqué que ce coût pouvait aller jusqu'à 200 euros pour une famille de quatre personnes. On est en faveur du port du masque et d'un système de gratuité pour les familles les plus modestes."

Invité de RTL la semaine dernière, le Premier ministre Jean Castex avait indiqué que l'État avait fourni des masques à 3 millions de familles précaires. "M. Castex a menti lorsqu'il dit que la France est le seul pays avant l'été à avoir distribué des masques aux patriotes les plus précaires. Il y a beaucoup de pays qui organisent gratuitement le port du masque", a assuré Jordan Bardella, citant notamment les exemples de la Grèce et de l'Italie. "Dans les écoles, les collégiens et lycéens vont devoir porter un masque. Il est hallucinant aujourd'hui qu'on distribue des tablettes gratuites aux enfants (payées en réalité par les collectivités locales, ndlr) mais qu'on soit incapable de leur fournir des masques", a-t-il ajouté. "Ça va venir un instrument de protection important face au virus. Il faut permettre un accès le plus large possible à l'ensemble de la population."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter