Emmanuel Macron positif au Covid-19 : Castex, Brigitte Macron, Fesneau, Ferrand... Qui sont les cas contacts ?

La semaine dernière, l'agenda d'Emmanuel Macron a été très rempli : visites officielles, réunions informelles, Conseil des ministres, déjeuner et dîner en d'élus de tout bord. Autant de cas contacts potentiels.

MESURES SANITAIRES - Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19, a annoncé l'Élysée jeudi. Parmi les cas contacts du chef de l'État figurent le Premier ministre Jean Castex, l'épouse du chef de l'Etat Brigitte Macron, le ministre Marc Fesneau et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

L'exécutif touché directement par le Covid-19. L'Élysée a annoncé jeudi qu'Emmanuel Macron, testé en raison de symptômes légers, a été diagnostiqué positif au coronavirus. Une annonce qui entraîne un effet en chaîne, du fait des protocoles appliqués pour quiconque lorsqu'une personne est testée positive, avec l'identification des cas contacts et leur mise à l'isolement. 

La conséquence a été immédiate pour Jean Castex, qui avait récemment rencontré Emmanuel Macron, et qui a dû quitter le Sénat, où il devait faire une déclaration de politique générale dans le cadre de la stratégie vaccinale. "Dès que le Premier ministre en a été informé, et bien qu’il ne présente aucun symptôme, il s’est placé à l’isolement pour respecter scrupuleusement les règles qui s’appliquent en la matière", a assuré Matignon à LCI. "Son agenda va être adapté de manière à ce qu’il puisse travailler en distanciel pendant les sept prochains jours." Un test PCR réalisé jeudi matin par Jean Castex s'est avéré négatif. Un nouveau test sera réalisé à J+7. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Richard Ferrand et Marc Fesneau à l'isolement

Parmi les premiers cas contacts identifiés figure également le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui avait rencontré le chef de l'État. "A la suite de l’annonce de la positivité au Covid-19 du Président de la République, le

Président de l’Assemblée nationale est considéré comme cas contact", a confirmé jeudi la présidence de Assemblée nationale. "Conformément aux consignes sanitaires en vigueur, le président de l’Assemblée nationale s’isole dès maintenant pour une période de 7 jours. Il effectuera ensuite un test PCR. Il continue à exercer ses fonctions." Le président de l'Assemblée nationale, qui était au conseil régional de Bretagne jeudi matin pour une session consacrée au budget, a quitté la séance pour aller s'isoler.

Idem pour le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, qui a indiqué se placer à l’isolement après avoir participé mardi à un déjeuner en présence d'Emmanuel Macron, ainsi que pour le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler. 

Le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, qui avait déjeuné avec Emmanuel Macron lundi, s'est également placé en quarantaine jusqu'au 24 décembre, étant considéré comme un contact. Autre cas contact d'envergure : le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui va s'isoler après avoir rencontré mercredi après-midi le chef de l'État français. Les deux responsables politiques s'étaient montrés masqués, mais se tenant côté à côté. Le président belge du Conseil européen, Charles Michel, a fait savoir qu'il n'était pas considéré comme cas contact mais qu'il allait s'isoler par mesure de précaution. 

Lire aussi

Brigitte Macron "cas contact" mais sans symptôme

L'épouse du chef de l'État, Brigitte Macron, est également considérée comme cas contact, mais elle ne présente aucun symptôme, a indiqué son entourage à LCI. Elle avait été testée négative mardi 15 avant d’effectuer une visite dans un service pédiatrique de l’hôpital Saint-Louis à Paris.

"Elle va s’isoler, être testée de nouveau bientôt et elle travaille en visioconférence", a précisé son entourage. 

Les ministres présents au conseil de défense et au conseil des ministres mercredi ne sont pas considérés comme "cas contacts" car les gestes barrière ont été respectés, a précisé l'Élysée. Gérald Darmanin n'a pas été placé à l'isolement, a indiqué le ministère de l'Intérieur, pas plus que Barbara Pompili ou Eric Dupond-Moretti. Jean-Luc Mélenchon, qui avait participé mardi à une rencontre des chefs de groupes politiques, n'est pas un contact, a indiqué ce dernier, précisant avoir fait un test PCR mercredi en raison d'un déplacement prévu à La Réunion. La présidente du groupe PS Valérie Rabault, également présente à cette rencontre, a annoncé qu'elle allait annuler ses rendez-vous. Le président du groupe LR Damien Abad a déclaré sur LCI qu'il allait réaliser un test, bien qu'il ne soit pas "contact". 

On sait en revanche qu'un dîner de la majorité a été organisé mercredi soir à l'Élysée. Le patron de LaREM Stanislas Guerini, qui y participait, a annoncé qu'il allait se mettre en quarantaine. Idem pour le président du groupe Agir, Olivier Becht, bien que l'entourage présidentiel lui ait signifié qu'il n'était pas considéré comme "contact". Christophe Castaner a simplement indiqué sur LCI qu'il n'était pas "contact", bien qu'ayant participé à ce dîner. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Variants du coronavirus : faut-il privilégier le masque FFP2 dans les lieux à risques ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Lire et commenter