Pistes cyclables en plus, retour à l'école, impôts locaux... Comment Anne Hidalgo prépare le déconfinement de Paris

Description du sujet digitial
Politique

DÉCONFINEMENT - Dans un entretien accordé au Parisien, la maire de Paris dévoile les premières mesures pour la levée progressive du confinement dans la capitale.

Une période de stress et d’angoisse terrible mais aussi une période de solidarité incroyable. C'est en ces termes qu'Anne Hidalgo décrit son vécu du confinement en tant que maire de Paris. Dans un entretien accordé au Parisien, la maire de la capitale - qui est l'invitée politique d'Elizabeth Martichoux sur LCI ce lundi matin - dévoile une série de mesures pour préparer le déconfinement progressif qui doit avoir lieu le 11 mai prochain. 

Alors que la rentrée scolaire doit débuter dans un premier temps à cette date clé, Anne Hidalgo explique de son côté travailler sur une réouverture progressive des écoles le 14 mai, trois jours après les enseignants. Une décision prise après que la demande de plus de 300 élus d'Île-de-France de reporter le report de la rentée après le 11 mai soit restée lettre morte.

"On estime qu’on devrait accueillir grosso modo pas plus de 15% des élèves parisiens le 14 mai", explique Anne Hidalgo, précisant que les nouveaux enfants prioritaires seront ceux des grandes sections de maternelle, CP, CM2, ceux en situation de handicap, ceux ayant décroché au cours du confinement mais également les enfants des personnels de la RATP. Elle veut également proposer des tests PCR aux enfants qui feront leur rentrée si leurs parents le souhaitent. Quant aux crèches parisiennes, celles-ci rouvriront progressivement à partir du 12 mai.

"Il y aura des publics prioritaires, comme les enfants de soignants, des personnes en 2e et 3e ligne, comme les agents de la RATP, mais aussi pour ceux en difficulté", a-t-elle précisé sur LCI ce mardi matin. 

50 km de voies aménagées pour les vélos

Une trentaine de rues proches des écoles parisiennes vont par ailleurs être piétonnisées pour éviter tout regroupement et ainsi faire respecter la distanciation sociale. Interrogée sur la gestion de la voirie à Paris le 11 mai prochaine, Anne Hidalgo explique qu'"il n’est pas question de laisser Paris envahi par des véhicules" et compte doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans les parcs de stationnement proches de Paris. Des places dont bénéficieront gratuitement les titulaires du passe Navigo. 

Des pistes cyclables provisoires vont par ailleurs voir le jour le long des lignes de métro les plus fréquentées habituellement. Au total ce sont près d'une cinquantaine de kilomètres voies réservées normalement aux voitures qui seront consacrées aux vélos comme la rue de Rivoli, le boulevard Saint-Michel ou encore la porte Maillot. 

La maire de Paris souhaite également la réouverture des parcs, jardins et bois de la capitale afin qu'ils "puissent être des lieux de promenade et de respiration". Les rendre de nouveau accessibles, notamment via un système de comptage, est actuellement en discussion mais "il n’est pas question d’autoriser les pique-niques ou la pratique sportive collective" prévient Anne Hidalgo. Les aires de jeux devraient de leur côté rester fermées après le 11 mai.

"Je ne pense pas que la Fête de la musique puisse avoir lieu"

En plus d'un plan d'aides de 100 millions d'euros annoncé en mars pour soutenir les entreprises, commerces et artisans de la capitale, Anne Hidalgo projette de mettre en place un dispositif "zéro taxe" pour les bars et restaurants. Ces derniers pourront être exonérés des droits de voirie, des taxes sur les étalages ou les terrasses. Les marchands ambulants et les taxis parisiens seront eux aussi exonérés de redevances. Enfin la redevance pour les déchets non ménagers sera aussi supprimée.

Au niveau de la culture, la maire annonce le déclenchement dès la fin du confinement d'un fond d'aides  de 15 millions d'euros pour les professionnels du secteur. Anne Hidalgo envisage également un "été culturel" avec la tenue d'événements dans les espaces ouverts pour les troupes de la capitale. Elle estime toutefois que la Fête de la musique, prévue pour le 21 juin prochain, ne pourra pas se tenir compte tenu de la crise sanitaire mais que Paris Plage pourrait avoir lieu cet été "dans une forme allégée". De la même manière, la Nuit Blanche du 3 octobre prochain pourrait être adaptée selon le contexte sanitaire. 

Pas d'augmentation d'impôts pour les Parisiens

Anne Hidalgo promet par ailleurs qu'il n'y aura aucune augmentation d'impôts en 2020 pour les résidents de la capitale. "On n’a pas à faire payer aux Parisiens une situation exceptionnelle", justifie la maire de Paris. Sur la question des masques, Anne Hidalgo recommande aux Parisiens d'en porter un en  public tout en se permettant d'adresser une petite pique au gouvernement, "le masque, contrairement à ce qui a pu être dit, est une mesure de protection de soi et des autres." 

Interrogée enfin sur les municipales, la maire de Paris estime que "si le déconfinement, début juin, se passe bien, que les restaurants peuvent rouvrir, je ne vois pas pourquoi la dernière chose qui se déconfinerait serait la démocratie". Anne Hidalgo considère néanmoins que si la situation sanitaire n'était pas jugée suffisante à cette période, "cela pourrait être reporté à début septembre".

Lire aussi

Et des masques disponibles gratuitement

La maire de Paris a en outre précisé sur LCI sa stratégie concernant les masques réservés aux Parisiens. "500.000 masques chirurgicaux vont être proposés dès cette semaine par les maires d'arrondissement à des publics fragiles", a commencé Anne Hidalgo. "Puis les masques en tissu arriveront dès le 7 mai dans les pharmacies, avec lesquelles nous allons mettre en place un système de contremarque pour que les Parisiens puissent aller retirer gratuitement leur masque de façon très simple". Une contre-marque à aller récupérer sur le site internet de la ville. 

En vidéo

Anne Hidalgo fait le point sur les masques donnés aux Parisiens

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Selon l'édile, ces masques n'arriveront pas tous en même temps puisque ceux en tissu nécessitent un délai de fabrication. Mais "au 8 juin, une totalité de 2 800 000 masques auront pu être donnés aux Parisiens".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent