Fermeture possible des transports publics, fêtes sous surveillance... Darmanin durcit le ton pour le soir du 31 décembre

Lille, 3 avril 2020

CONSIGNES – Dans un télégramme, le ministre de l’Intérieur a adressé de strictes consignes aux préfets pour le déroulement du réveillon sous couvre-feu. Avec plusieurs mesures envisagées, dont la fermeture des transports publics dès 20 heures et une surveillance accrue des "fêtes clandestines".

Le passage à l’an prochain sera décidément très particulier. Après le rétropédalage du gouvernement sur la levée du couvre-feu le soir du 31 décembre dans un contexte sanitaire très tendu - il sera finalement bien en vigueur de 20h à 6h du matin - Gérald Darmanin a adressé ses consignes aux préfets pour les derniers jours de 2020 et notamment le déroulement du Nouvel An. 

Dans un télégramme daté du 28 décembre, que LCI a pu consulter, le ministre de l’Intérieur leur indique que la priorité pour les forces de l’ordre sera d’empêcher les "rassemblements non autorisés" et les "violences urbaines". 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

Contrôles et interruptions des fêtes clandestines

Les 100.000 policiers et gendarmes mobilisés le 31 - autant que l’an dernier - devront également procéder à des contrôles de manière visible dès 20h en se concentrant sur les centres-villes et les "zones sensibles". Des contrôles qui seront renforcés dès la veille, à la demande du ministre. À la mi-novembre, 90.000 PV avaient été dressés depuis le 30 octobre pour "non-respect du confinement", selon la place Beauvau. 

Et tandis que l’exécutif recommande une jauge de 6 par foyer, les "fêtes clandestines", elles, seront particulièrement surveillées et interrompues le cas échéant. Ainsi, consigne est donnée d’intervenir "dans les meilleurs délais (…) dès qu’un rassemblement de ce type est signalé". Les participants se verront verbalisés mais l'objectif est bien d’identifier en priorité les organisateurs. Ce ne sera d'ailleurs pas la première fois que des personnes ayant organisé une soirée en dépit des règles seront inquiétées depuis cet automne.

En vidéo

Que prévoient les Français pour le nouvel an ?

Possible fermeture des transports publics

Gérald Darmanin demande également aux différentes préfectures de prendre des mesures d’interdiction de vente d’alcool à emporter ainsi que de combustibles. C’est chose fait dans le Rhône, où le préfet Pascal Mailhos a pris ce mardi 29 décembre un arrêté interdisant notamment la consommation d’alcool sur la voie publique toute la journée du 31 ainsi que le lendemain jusqu’à midi, la vente d’alcool à emporter le soir du 31 de 17h à 6h du matin, ou encore la vente et l’usage de pétards et deux d’artifices sur la voie publique. Le préfet de Haute-Garonne, de son côté, a interdit la vente, l'achat et le transport de carburant et de produits explosifs dans son département du 31 décembre au 2 janvier. 

Lire aussi

Pour éviter un peu plus les déplacements, le ministre souhaite aussi fermer la totalité ou une partie des transports publics à partir de 20h, une mesure à la discrétion des préfets. Puis, pour éviter les "phénomènes de compétition", il a été suggéré aux préfectures de ne pas communiquer, comme chaque année, sur le nombre de véhicules incendiés le soir du réveillon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid : les États-Unis dépassent la barre des 25 millions de cas recensés

En cas de reconfinement, Blanquer aspire à garder les écoles ouvertes

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Lire et commenter