Soignants de 50 ans vaccinés dès lundi, centres de vaccination... Véran promet une "accélération"

Soignants de 50 ans vaccinés dès lundi, centres de vaccination...  Véran promet une "accélération"

MISE AU POINT - Pointé du doigt pour la lenteur de la campagne de vaccination en France, le ministre de la Santé Olivier Véran a cherché à rassurer les Français sur Twitter. Il a par ailleurs acté une accélération de la stratégie gouvernementale. Dès le lundi 4 janvier, les soignants de 50 ans et plus pourront en bénéficier.

L'exécutif passe à la vitesse supérieure. La campagne de vaccination contre le Covid-19 va "accélérer" en direction des publics prioritaires, avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus de se faire vacciner "dès lundi", a annoncé ce jeudi 31 décembre le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter. Dans un long thread, il a répondu aux critiques sur la lenteur de la vaccination par rapport aux autres pays d'Europe, rappelant le processus mis en place "pour tout organiser dans de bonnes conditions de sécurité". "Soyez rassurés. La campagne vaccinale va bientôt prendre de l'ampleur. Le vaccin est une chance historique d'en finir avec cette pandémie et retrouver une vie normale. Nous ne passerons pas à côté", a-t-il promis. 

La France sait "organiser une vaccination de masse", a-t-il assuré, alors que 332 personnes ont été vaccinées depuis dimanche, contre plusieurs milliers de doses déjà injectées chez nos voisins européens, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie dans le peloton de tête. "Dans quelques semaines, la vaccination aura été proposée à l'ensemble des personnes âgées, et nous serons au même niveau que les pays qui ont procédé différemment. Sans perte de chance, au contraire."

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Initialement prévue fin janvier, la vaccination des soignants de 50 ans et plus débutera finalement dès le 4 janvier "dans les centres disposant déjà de vaccins", a détaillé le locataire du 14 avenue Duquesne à Paris. Cette accélération soudaine de la stratégie gouvernementale s'accompagnera "avant début février, de premiers centres de vaccination", a-t-il précisé. Ils "ouvriront en ville, pour commencer à vacciner les personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus, etc.", a ajouté Olivier Véran. Il était jusqu'ici question dans cette phase de mettre en avant les médecins généralistes et les pharmaciens.

Le vaccin est une chance extraordinaire- Olivier Véran, ministre de la Santé

Alors que la France est le pays au monde le plus réfractaire au vaccin, seuls 4 Français sur 10 souhaitent se faire vacciner selon une étude Ipsos Global Advisor en partenariat avec le Forum économique mondial, il a tenu à rassurer au maximum. "Le vaccin est une chance extraordinaire, il ne faut craindre ni de se faire vacciner, ni de ne pas y avoir accès. Progressivement, tout le monde pourra être protégé, par ordre de priorité, à mesure que les vaccins nous seront livrés", a affirmé le ministre de la Santé. 

Lire aussi

Se voulant rassurant, Olivier Véran a promis la "transparence" sur la campagne de vaccin. "Toutes les informations seront rendues disponibles aux Français : nombre de vaccins délivrés, tolérance, efficacité. Nous gagnerons cette bataille, ensemble !" 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter