La vaccination en entreprise est envisagée mais "pas tranchée", selon Philippe Martinez

La vaccination en entreprise est envisagée mais "pas tranchée", selon Philippe Martinez

INTERVIEW - Invité de LCI ce mardi 5 janvier, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, revient sur la possibilité de faire appel aux entreprises pour vacciner leurs salariés.

"Le gouvernement réfléchit à la possibilité de vaccination des salariés." Alors que l'exécutif se démène pour optimiser la campagne vaccinale, après avoir été vivement critiqué pour le faible nombre de doses administrées, l'idée de faire appel aux entreprises pour doper le processus est en discussion au sommet de l'État. 

"Il y avait une réunion hier (lundi) soir avec la ministre du Travail, qui nous a informés des décisions qui allaient être prises. On a discuté de (la vaccination en entreprise)", a expliqué Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, invité de LCI ce mardi 5 janvier. "Apparemment, ce n'est pas tranché."

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

"Pourquoi pas"

Loin d'être fermé à la vaccination en entreprise, Philippe Martinez souhaite malgré tout des garanties. "Oui, pourquoi pas (à la vaccination), à condition que ce soit fait par des professionnels, des médecins de travail, des infirmières, qui manquent beaucoup dans les entreprises", a relevé le leader de la Confédération syndicale. 

"Il faut que la médecine du travail retrouve des couleurs. Il ne faut pas de différences entre les petites et grandes boîtes, qui n'ont pas les mêmes moyens. Il faut traiter les salariés de façon égalitaire et leur laisser du temps aussi pour se faire vacciner. (...) Tout ce qui est donnée médicale doit rester secrète."

Lire aussi

Invitée sur franceinfo ce mardi 5 janvier, la ministre du Travail Elisabeth Borne a confirmé à demi-mot que la piste est effectivement à l'étude. "Je pense que les entreprises pourront, le moment venu, jouer effectivement un rôle dans cette stratégie de vaccination. La priorité, c'est de vacciner les 15 millions de personnes vulnérables", a-t-il affirmé, précisant que l'employeur ne connaîtra pas les personnes vaccinées. "Ce sont des informations médicales, et je pense qu'il faut qu'on reste attentif."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter