Vaccination contre le Covid : des élus demandent au gouvernement d'élargir les publics éligibles

Vaccination contre le Covid : des élus demandent au gouvernement d'élargir les publics éligibles

CAMPAGNE VACCINALE - Alors que des créneaux de vaccination ont des difficultés à trouver preneur, des élus demandent au gouvernement d'élargir les publics éligibles à recevoir des doses de vaccin contre le Covid-19.

Faut-il ouvrir la vaccination aux moins de 55 ans ? Alors que de nombreux créneaux de vaccination ne trouvent pas preneur et que la France est sur le point de recevoir près de 7,5 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, c'est ce que réclament des médecins et des élus. Il est temps de "débrider la question de l'âge", a notamment demandé mercredi 28 avril la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

"C'est quand même un scandale que des doses ne soient pas utilisées alors qu'il y a beaucoup de gens qui souhaitent se faire vacciner", a-t-elle estimé sur franceinfo. Pour Anne Hidalgo, "il faut ouvrir vraiment" la vaccination, "peut-être" en priorité aux professions de la "deuxième ligne". L'édile cite les enseignants, les policiers nationaux et municipaux, les employés des supermarchés, les agents de la propreté, sans oublier les assesseurs et présidents de bureaux en vue du scrutin des régionales les 20 et 27 juin.

"Ce ne sont pas les maires qui décident de qui doit se faire vacciner", a déclaré la maire de Paris, interrogée sur les initiatives des maires LR de Cannes David Lisnard et du 7e arrondissement de Paris Rachida Dati d'élargir les publics vaccinés. "En revanche, il faut nous écouter, non pas comme portant des revendications impossibles à mettre en œuvre, mais plutôt comme étant un peu plus pragmatiques qu'une forme de bureaucratie qui continue quand même à exister, notamment dans le domaine sanitaire", a-t-elle fait valoir.

Toujours sur franceinfo, la première adjointe chargée de la Santé à la mairie de Saint-Denis, appelle, elle aussi, à élargir la vaccination. "Depuis quelques jours, y compris au Stade de France, on a plus de mal à remplir avec la cible actuelle. C'est vrai qu'on est obligé de mobiliser les listes d'attente de plus en plus souvent", a déclaré Katy Bontinck. "En Seine-Saint-Denis, nous avons une population très jeune, la cible n'est peut-être pas adaptée (...) L'ouverture [de la vaccination] aux plus de 55 ans ne donne rien dans un département comme la Seine-Saint-Denis, car ce n'est pas adapté", insiste-t-elle. "Le gouvernement peut élargir beaucoup plus largement, il y aura toujours des créneaux pour les personnes qui restent prioritaires."

Ouvrir deux types de centres, pour les personnes prioritaires et les autres

Chez Les Républicains, le député du Vaucluse Julien Aubert propose de se doter de deux types de centres : "Ceux pour les personnes prioritaires et ceux, ouverts à tous, qui récupèrent les doses non utilisées." 

Et pour la députée LR Marine Brenier, "avec encore 4,3 millions de personnes éligibles au vaccin, il est temps d’ouvrir la vaccination à toutes les tranches d’âges" : "Pour un retour à la vie normale, le gouvernement doit laisser ceux qui le souhaitent être vaccinés", a-t-elle tweeté.

Lire aussi

Pour l'heure, le gouvernement refuse d'élargir la vaccination. Le ministre de la Santé a rappelé mardi 27 avril sa volonté de vacciner "par priorisation de tranche d'âge". "Si on se fixe une cible de 80% d'une tranche d'âge qui doit être vaccinée pour être protégée, il y a encore 4,3 millions de Français qui relèvent de la vaccination qui n'ont pas encore été vaccinés", a indiqué Olivier Véran.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

"Nos aînés ont raison" : nouvelle tribune de militaires sur le risque d'une "guerre civile" en France

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.