Vaccination : Hervé Morin "en discussion" pour l'achat de vaccins destinés à sa région

Vaccination : Hervé Morin "en discussion" pour l'achat de vaccins destinés à sa région

INTERVIEW - Invité de LCI ce mercredi, Hervé Morin, président de la région Normandie, annonce s'être rapproché d'un laboratoire afin de "vacciner le plus massivement et le plus rapidement possible".

"Des chiffres pathétiques, médiocres et mauvais" : c'est le constat amer que fait Hervé Morin après les débuts compliqués de la campagne de vaccination en France, malgré un coup d'accélérateur donné par l'exécutif ces derniers jours pour rattraper le retard accumulé. Dans son fief, la Normandie, seulement "quelques dizaines ou une centaine de personnes" ont été vaccinées. 

"Pour l'instant, les vaccins commencent à arriver. Il y a eu un début de vaccination sur le CHU de Rouen, je crois savoir qu'ils sont arrivés hier (mardi), 24 heures avant la date prévue. Ça montre à quel point cela est complétement huilé et organisé", a affirmé, sur le ton de la dérision, le président "Les Centristes" de la région Normandie, invité de LCI ce mercredi 6 janvier. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires
Des politiques otages de la bureaucratie- Hervé Morin, président de la région Normandie

"On a des politiques qui sont otages de la bureaucratie, des politiques qui globalement avalent ce qu'on leur présente", a tancé l'ancien ministre de la Défense des deux premiers gouvernements Fillon, s'appuyant sur l'exemple du consentement dans les Ehpad

"La double autorisation des enfants pour faire en sorte qu'on autorise que la personne puisse être vaccinée, vous imaginez ce que ça représente en termes administratifs, avec des délais là aussi de rétraction. Quand les médecins et les infirmières vont arriver dans les Ehpad, on aura deux populations : ceux pour lesquels on aura pu récupérer l'accord et les autres", a-t-il regretté, alors qu'il y a "40% des Français qui veulent se faire vacciner. Il y a largement de quoi vacciner."

Lire aussi

Face à la lenteur du processus, pour lequel les élus n'ont "pas été consultés", Hervé Morin a fait part de son intention de reprendre la main dès que possible. "Il faut vacciner le plus massivement et le plus rapidement possible. Je suis en discussion avec un laboratoire pour faire en sorte que lorsqu'il y aura plus de vaccins produits à travers le monde, que nous puissions, nous régions, acheter des vaccins pour que tous ceux qui vont bosser le matin puissent être vaccinés", a-t-il déclaré, sans préciser le fabricant approché ni le nombre de doses négociées. 

"En avril-mai dernier, j'ai fait en sorte en cinq jours que toutes les entreprises qui souhaitaient des masques puissent en avoir. (...) On évite des morts en vaccinant le plus rapidement possible."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Lire et commenter